Bruxelles

Une réunion avec les commerçants sera organisée le 29 mai à 17h30 à la maison communale afin de réévaluer le dispositif.

Depuis le 15 mars un arrêté interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique est d’application dans le quartier Flagey. Résultat : les terrasses doivent désormais être fermées à 1h du matin sous peine de sanctions.

Et depuis l'entrée en vigueur de cet arrêté qui a déjà fait couler beaucoup d'encre, quelque 377 procès verbaux ont déjà été dressés. Pour rappel, l'amende peut s'élever jusqu'à 350 euros. Mais selon la bourgmestre Dominique Dufourny (MR), le dialogue prime sur la répression.

"La bonne application de ces nouvelles dispositions requiert un réel travail de proximité et de terrain, ce à quoi continuent de s’atteler la police et la commune. Une période de sensibilisation s’était d’abord concrétisée par une prise de contact avec les exploitants ainsi qu’avec le public fréquentant le quartier tout en assurant une présence policière pédestre visible. S’en est suivie la période répressive avec la verbalisation des infractions à l’arrêté, toujours d’actualité jusqu’au 31 octobre 2018. Avec le soutien de la zone de police, une mobilisation importante des effectifs est assurée avec, en plus des équipes ixelloises, une section de la direction des Intervention à partir de 22h jusqu’au petit matin", explique la bourgmestre.

Une attention toute particulière est aussi portée au tapage nocturne causé par la diffusion de musique amplifiée, en invitant les gérants d’établissements à baisser le volume pour le respect du voisinage. Lors de l’affluence des weekends, une équipe de deux cavaliers de la police fédérale vient également renforcer le dispositif.

Les aspects liés à la propreté sont aussi envisagés avec le service compétent et des propositions verront le jour quant au nettoyage, mais aussi la présence de davantage de poubelles dans le quartier. Des nouveaux panneaux communaux seront également installés d’ici peu, rappelant au public la nécessité de respecter la tranquillité du voisinage.

Comme évoqué lors d’une première rencontre, la bourgmestre a souhaité réunir les commerçants le 29 mai à 17h30 à la Maison communale. L’occasion de faire le bilan et d’être à l’écoute de chacun.