Bruxelles Les faits se sont déroulés en début de semaine depuis un immeuble du Foyer Jettois. Une voiture endommagée.

Une bande de jeunes tente de semer le trouble dans le quartier d’Esseghem à Jette et plus particulièrement autour des immeubles sociaux du Foyer Jettois. Un pavé a ainsi été lancé depuis le toit du building numéro deux. Les faits se sont déroulés derrière le bâtiment, le long du chemin de fer. "Je confirme qu’il y a bien eu un incident. Il s’agit effectivement d’un jet, mais je ne sais pas exactement s’il s’agit d’une brique ou d’un pavé", explique le bourgmestre de Jette, Hervé Doyen (CDH).

Le résultat a été uniquement matériel puisqu’aucune victime n’est à déplorer. La voiture endommagée a subi un lourd préjudice puisque le toit et le pare-brise du véhicule se sont totalement affaissés suite au choc. Les habitants n’hésitent pas à faire part de leurs craintes de passer près des immeubles à présent. Ils ne veulent en tout cas pas se laisser faire. "Je suis un peu désespérée et abattue par tout ce qui se passe dans le quartier, mais je ne lâcherai pas", raconte une habitante sur un groupe Facebook dédié à la commune du nord de Bruxelles.

Ce jet de pavé n’est pas le premier incident impliquant une bande de jeunes dans le quartier. Une série d’incendies boutés aux poubelles publiques avaient aussi eu lieu. "Ce ne sont pas des situations normales. Le cas des poubelles est un autre exemple. Il ne faut pas laisser un sentiment d’impunité", relate Hervé Doyen.

Le groupe de jeunes à la base de ces incidents est connu des services de police. "Ils ont déjà eu des signalements et sont déjà passés pour certains devant le fonctionnaire sanctionnateur. Ils ne sont pas très nombreux. La police est bien au courant de la situation et travaille sur le dossier", détaille le bourgmestre.

L’âge des jeunes, la responsabilité des parents et la manière dont ils ont pu entrer dans les bâtiments inquiètent malgré tout l’édile jettois. Hervé Doyen mise beaucoup sur le nouveau contrat de quartier, qui devrait arriver en avril prochain, pour résoudre les problèmes du quartier Esseghem.