Bruxelles

Grâce aux 150 panneaux photovoltaïques installés par l'école, 35.000 kwh d'énergie sont produits par an.

Le temps ensoleillé de ces derniers jours est plutôt une bonne nouvelle pour l’école de la Clarté, à Jette. En effet, les rayons alimentent les quelque 150 panneaux photovoltaïques installés sur son toit plat et ce, depuis fin 2016. Résultat ? 35.000 kwh par an sont produits par l’installation de l’école qui n’en consomme environ que 10.000. Le reste est réinjecté dans le système. Même si l’école doit parfois tirer sur le réseau et qu’elle utilise de l’électricité qu’elle ne produit pas (le soir, lorsque les panneaux ne produisent pas d’énergie par exemple), sa production couvre au moins sa consommation globale par an.

Ces panneaux font partie d’une démarche plus globale entreprise par la commune qui souhaite munir un maximum de bâtiments communaux de panneaux photovoltaïques. Sur les onze bâtiments actuellement aménagés par la commune, certains l’ont été sur fonds propres, tandis que d’autres ont été réalisés grâce à un tiers investissement. C’est-à-dire que des privés s’occupent de l’installation et l’entretien des panneaux photovoltaïques pendant dix ans, contre des certificats verts qui permettent de rembourser l’investissement. La commune profite, elle, d’une énergie gratuite mais seulement lorsque le bâtiment en a besoin. L’électricité produite par une école pendant les mois d’été est donc simplement renvoyée sur le réseau.

Au total, la commune comptabilise 888 panneaux photovoltaïques pour une surface de capteurs d’environ 1.450m2 (cela correspond à 224 kwc). En une année, cela représente une production de 188.696kwh (la consommation annuelle de 51 ménages moyens) dont 78.329 sont directement autoconsommés et 25.525 sont réinjectés dans le réseau au profit de la commune (le reste de la réinjection se fait au profit des tiers investisseurs). La quantité de CO2 non produite est de 43,4 tonnes par an, soit la quantité que produit annuellement le chauffage de 17 ménages.

En tout, la production d’électricité des panneaux correspond à 8,9 % de l’électricité consommée par l’ensemble des bâtiments. Soit une économie (ou plutôt, une non-dépense) de plus de 31.000 €. "Cela représente quasiment un salaire pour un an", se réjouit Bernard Van Nuffel (Ecolo-Groen), échevin du Patrimoine communal. D’autant plus qu’actuellement, seulement onze immeubles sur les 75 propriétés communales sont munis de panneaux photovoltaïques.