Bruxelles Le bourgmestre jettois a gagné la somme de 3.400€ qu'il remettra demain aux Pink Ribbonettes.

Après Françoise Schepmans (MR), bourgmestre de Molenbeek, Eric Tomas (PS), bourgmestre d’Anderlecht et Marc-Jean Ghyssels (PS), bourgmestre de Forest, c'était au tour d'Hervé Doyen (CDH) de participer à l'émission Septante et un ce mercredi soir. Il défiait 70 habitants de sa commune. En jeu? Un chèque à remettre aux Pink Ribbonettes, un groupe de patientes ou ex-patientes, atteintes ou en rémission d'un cancer du sein.

Pour rappel, dans Septante et un, le candidat est seul contre 70 participants. Son but est d'éliminer tout le public et pour cela il a le choix entre plusieurs questions auxquelles lui-même et l’assistance devront ensuite répondre.

C'est à l'issue des dix questions, parfois remportées avec de la chance, des confessions du bourgmestre, que l'élu a pu éliminer l'ensemble des candidats qu'il avait face à lui. "Je les ai surtout eu sur la deuxième question, celle des épices", raconte-t-il. "Moi-même j'ai eu de la chance. J'ai surtout procédé par élimination, ou par déduction", confie-t-il. La question: Laquelle de ces épices est aussi une pièce d'un bateau? Les candidats avaient le choix entre safran, raifort et cardamone. "La réponse était le safran mais le raifort pouvait prêter à confusion parce qu'il y a beaucoup de noms concernant les bateaux qui y ressemble : bâbord, tribord."

Pour le bourgmestre de Jette, l'émission était une découverte mais il admet s'être amusé à y participer. Il a d'ailleurs fait plus que simplement participer puisqu'il a même tenté le coup de maître à la fin du jeu. "J'avais éliminé tout le monde donc sur la dernière question, j'avais l'occasion de doubler mes gains. Mais c'était risqué, il n'y a pas de palier. Soit je réussissais la question et je doublais mes gains, soit je perdais tout." Et l'homme a blikké. "C'était un peu stressant parce que ce n'était pas pour moi que je jouais, c'est pour l'association. Mais je m'étais engagé à quand même leur donner les 1.700€ si je ne réussissais pas."

Et s'il n'avait pas éliminé tout le monde? "Les participants se seraient partagé la somme. Même si j'avais encouragé les Jettois à faire don de leur gain, ce ne sont pas eux qui jouaient pour l'association, c'est moi."

3.400€, c'est une belle histoire pour la commune. Et une petite fierté aussi puisque le bourgmestre a fait mieux que son homologue molenbeekoise, la seule autre bourgmestre de la Région bruxelloise à avoir remporté le jeu. Elle n'avait gagné à l'époque "que" 1.100€.