Bruxelles

Elle reliera la station de métro Simonis et l'arrêt Arbre Ballon en quinze minutes.

Il y avait du monde ce samedi après-midi sur la place du Miroir, à Jette. Et pour cause, la tant attendue (par certains) et décriée (par d'autres) place du Miroir a enfin été inaugurée par le roi Philippe (himself!). Il est arrivé sur la place (officiellement Reine Astrid) peu après avoir inauguré la nouvelle ligne de tram 9, qui relie la station de métro Simonis, à Koekelberg, et l'arrêt Arbre Ballon, à Jette, en passant notamment par la place du Miroir et le site hospitalier de l'UZ Brussel en quinze minutes à peine.

Le Roi a coupé le ruban aux couleurs de la Belgique en prenant lui-même les commandes du tram rose vif.

© Bernard Demoulin

Pour accueillir le terminus du nouveau tram, plusieurs aménagements ont été nécessaires à la station de métro Simonis. Des locaux techniques et pour le personnel ont fait place à un nouvel accès et de nouveaux quais. Dans des couloirs très éclairés, tout a été mis en oeuvre pour que la sécurité soi assurée. Désormais, il n'est plus nécessaire de traverser sur les voies du tram car un passage est prévu en dessous des rails. De plus, des panneaux ont été installés entre les deux voies afin que les usagers ne soient pas tentés de traverser les rails pour rejoindre leur tram.

Sur la place du Miroir, le souverain a tenu à rencontrer les ouvriers qui ont travaillé sur le chantier ainsi que des riverains et des commerçants, sans oublier la foule venue en nombre pour l'occasion. Un énorme bouton rouge était disposé au milieu de la place pour l'inauguration officielle. Après une tentative ratée, les fontaines se sont actionnées symboliquement pour marquer le coup!

© Bernard Demoulin

Seule ombre au tableau, l'absence des citoyens ganshorenois qui s'estiment être les oubliés du projet du tram 9. La différence de traitement entre les Ganshorenois et les Jettois avait déjà été soulignée notamment à l'époque où la commune de Jette proposait une indemnité pour les commerçants jettois.

Magali Cornelissent, échevine de la Mobilité à Ganshoren, a d'ailleurs précisé que Ganshoren n'était "pas à la fête aujourd'hui". Elle regrette que l'arrêt prévu sous le pont de l'avenue de l'Exposition ait été maintenu alors que c'est la seule condition que la commune avait émise lors de la remise de son avis (favorable).

Cependant, le ministre de la Mobilité a tenu à souligner l'efficacité de la collaboration entre les autorités communales et régionales. Une bonne entente saluée par l'échevin en charge de la coordination du tram 9 à Jette, Bernard Van Nuffel (Ecolo-Groen) qui estime que tous ces aménagements vont pouvoir "repositionner la place du Miroir sur la carte du commerce bruxellois".

© Bernard Demoulin

Des travaux financé par la Région et Beliris

"C'est la première fois depuis très longtemps que l'on crée à Bruxelles une nouvelle ligne de tram", a souligné Pascal Smet (SPA), ministre bruxellois de la Mobilité. La dernière en date étant la ligne 93 qui scindait en deux la ligne 94 mais qui n'a pas nécessité des travaux de cette ampleur. "Cette réalisation est un véritable exemple pour l'avenir. On y a amélioré l'espace public, créé une nouvelle liaison rapide connectée au métro et construit un parking. Le tout en trois ans".

En effet, la création d'une ligne de tram supplémentaire a été assortie d'un réaménagement complet de façade à façade sur toute la ligne, de la réfection complète de la place du Miroir avec sa mise en piétonnier ainsi que d'un parking de 200 places sous celle-ci.

Les premiers rails ont été posés en septembre 2015. L'ensemble du projet a coûté 76 millions d'euros, financés par la Région et à hauteur de 20 millions par Beliris. Dans l'histoire, la commune de Jette (qui bénéficie donc de la nouvelle place et du parking) n'a pas dû dépenser un euro pour les travaux.

Les rails sont pourvus d'un système de réduction des nuisances vibratoires. La ligne sera desservie par les trams les plus modernes de la Stib, pourvus d'un plancher bas et d'air conditionné. Le tram 9 roulera en site propre, sur gazon, tout au long de son trajet de quatre kilomètres, soit dix arrêts. Si 181 arbres ont dû être abattus durant les travaux, 240 ont été plantés sur l'ensemble du parcours, ce qui représente un gain de 59 arbres.

© Bernard Demoulin

D'autres projets pour le tram bruxellois

Cette inauguration est un des exemples des projets que la Stib veut développer pour élargir le réseau de tram dans la capitale. En effet, à terme, la ligne sera prolongée jusqu'à la station Roi Baudouin pour desservir le plateau du Heysel. Le permis d’urbanisme pour la phase 2 entre Arbre Ballon et Roi Baudouin a été octroyé cet été. Le tram circulera alors sur l’avenue de l’Arbre Ballon, Général Deceuninck, le square Palfyn et l’avenue Houba de Strooper. Les travaux devraient commencer en 2019.

Le permis d’urbanisme pour le tronçon entre Roi Baudouin et Esplanade est attendu dans les mois qui viennent.

Cela nous projette également à la fin du mois de septembre où l'inauguration de la ligne 8 (la prolongation du tram 94 du Musée du Tram jusqu'à Roodebeek) est prévue.