Bruxelles

Les restrictions instaurées après les attentats empêche les parents de venir chercher leurs enfants à temps.

Les écoles communales de Jette connaissent des restrictions d’horaires d’ouverture depuis la période des attentats. Les parents ne peuvent entrer dans les établissements qu’entre 15h30 et 15h45 pour venir chercher leurs enfants. La seule alternative est d’attendre alors 16h30.

Des horaires stricts et fixes qui interrogent et irritent certains parents des écoles communales. La courte période ne permet pas à certains enfants de pouvoir notamment se rendre à temps à leurs activités extrascolaires. "C’est très difficile de cumuler l’école avec les activités parascolaires et cela depuis un petit moment. Mon enfant est inscrit au basket et à l’académie. C’est assez compliqué de gérer cela avec les horaires stricts de l’école", Sophie Lissnyder, maman d’un enfant de l’école Aurore.

Une situation qu’elle n’est pas la seule à vivre puisque des pétitions et des interpellations ont déjà eu lieu à ce sujet. "Au club de basket, nous sommes déjà cinq à être dans le cas. J’arrive encore à trouver des solutions alternatives, mais ce n’est pas évident. Par exemple, tout le monde n’a pas des grands-parents pour venir chercher les enfants à l’école", raconte Sophie Lissnyder.

Du côté de la commune, on comprend la problématique pour les parents, mais on estime qu’on ne peut rien faire. "Tout est entre les mains du secrétaire communal. C’est lui qui a décrété cela. Le collège ne peut rien faire par rapport à cette problématique. Il faut se rappeler aussi que nous sommes toujours au niveau trois d’alerte terroriste", explique l’échevin de l’enseignement de Jette, Geoffrey Lepers (MR).

Une solution pourrait toutefois être trouvée dans les semaines à venir. Le secrétaire communal devrait bientôt consulter les directions des écoles depuis la parution de la dernière révision du niveau d’alerte. Les parents espèrent que la situation pourra donc se décanter rapidement et permettre aux enfants d’adapter correctement leurs horaires scolaires et celui de leurs activités.