Bruxelles

La star se rendait régulièrement Aux Armes de Bruxelles, dans la rue des Bouchers, après ses concerts.


Après chacun de ses concerts, Johnny Hallyday avait pour habitude de se rendre au restaurant Aux Armes de Bruxelles, dans le centre-ville. “Il venait en général après 23 h avec toute son équipe : musiciens, manager, etc. C’est le seul client qu’on acceptait de servir à partir de cette heure-là”, se remémore Luis Gomes, directeur adjoint de l’établissement.

“La plupart du temps, il prenait une petite vodka en guise d’apéritif, puis du vin blanc choisi par un membre de son entourage. C’était un grand amateur de spécialités belges et bruxelloises. Il commençait toujours par des croquettes aux crevettes ou des croquettes à la volaille en entrée, puis des boulettes à la Gueuze, un waterzooi ou des moules en plat”, ajoute Luis Gomes qui travaille aux Armes de Bruxelles depuis 25 ans.

À chacune de ses venues

, ses fans se rassemblaient dans la Petite rue des Bouchers pour l’observer. “Systématiquement, un attroupement se formait dans la rue pour le voir attablé. Il leur répondait par un petit signe de la main affectueux. Il a toujours été accessible et n’a jamais laissé paraître de signe d’exaspération ou de lassitude. C’était quelqu’un d’aimable, que ce soit avec le personnel de l’établissement ou avec ses fans”, ajoute Luis Gomes.

“En revanche, certains clients étrangers ignoraient totalement qui il était. On leur expliquait alors que c’était une des plus grandes stars de la chanson française, un peu comme notre Elvis Presley”, ajoute-t-il.

Mais la star se rendait également dans l’établissement à d’autres moments. “Il arrivait qu’il vienne le lendemain, mais en plus petit comité et accompagné de son épouse Laeticia. Pourquoi venaient-ils ici et pas ailleurs ? Je pense que c’est dû aux liens d’amitié tissés avec les anciens propriétaires de l’établissement, la famille Veulemans, qui a fondé l’établissement”, conclut le directeur adjoint de l’établissement.