Bruxelles Le Molenbeekois, après une longue absence, veut décrocher le sacre mondial.

Opéré au mois d’août, le Molenbeekois Walid Deghali n’a pas mis longtemps à retrouver les sommets puisqu’il y a quelques jours, il a décroché l’or à l’Euro Grand Prix de Pilsen en République tchèque. Une performance de choix pour celui qui fêtait ses 18 ans un mois plus tôt. "Je me suis retrouvé face à des gars âgés de 20 à 36 ans. J’étais un peu stressé d’affronter des karatékas aussi expérimentés mais grâce à la présence de mon père, j’ai pu gérer tout ça", confie-t-il.

Cette médaille d’or, Walid la voulait absolument. "J’ai beaucoup travaillé afin d’être prêt pour ce rendez-vous. Face à l’expérience de mes adversaires, j’ai pu compter sur mon mental pour faire la différence. Je suis aussi très satisfait de constater que je suis capable de rivaliser avec des gars plus expérimentés que moi."

Pourtant, tout ne s’annonçait pas gagné d’avance. Rapatrié d’urgence du Maroc au mois d’août suite à des douleurs abdominales, le Molenbeekois a dû être opéré, contraint de laisser le karaté de côté durant 50 jours. "Cinquante jours sans karaté, ça a été une éternité pour moi. Je ne savais rien faire et je me suis beaucoup ennuyé."

Heureusement pour lui, il n’a rien perdu de ses qualités, ce qui lui a permis de signer un retour triomphal. "J’ai repris les entraînements il y a seulement quatre semaines, je ressens encore des douleurs lorsque je reçois des coups à cet endroit-là, je ne suis pas encore à 100 %. Tout s’est donc joué au mental en République tchèque."

Cette médaille d’or est une grande source de motivation pour le jeune homme, lui qui prendra part aux Championnats du Monde U21 à la fin du mois d’octobre. À Ténérife, le Molenbeekois veut s’imposer dans sa catégorie, celle des -75 kg. "C’est le plus grand rendez-vous de ma carrière et je veux porter haut les couleurs de la Belgique. Je vise au minimum un podium mais je rêve surtout du titre mondial. Je m’en sens capable et je me prépare activement pour réussir ce nouveau challenge."

Avant de se focaliser sur l’Euro qui aura lieu en février en Russie.