Bruxelles

“Charlotteke, tu nous en mets deux p’tites avant qu’on retourne au boulot ?” C’est une des premières répliques de Jan, joué par notre national Kevin le Forain, dans Chez Charlotteke, la pièce qu’il joue en ce moment. Si aujourd’hui Kevin n’est plus dans les foires, le comédien bruxellois pure souche continue de sillonner pour présenter ses différentes créations. Son premier court-métrage a notamment été sélectionné à Cannes, et pour un autre festival… Au Nouveau Mexique !

Né dans une famille de forains depuis quatre générations, comment ce ketje brusseleir en est-il arrivé à faire chauffer les planches et la toile de la capitale ?

Alors qu’il était voué à être forain, métier qui se transmet de père en fils, tout a basculé l’année de ses 19 ans, quand Kevin Van Doorslaer part avec son père à New York pour la première fois. Directement, il tombe éperdument amoureux de la frénétique mégalopole et de tous les rêves que celle-ci représente. "J’ai toujours été attiré par tout ce qui touche au monde du spectacle, même dans les foires explique Kevin. Et j’étais énormément intéressé par tout le cinéma américain."

Après une longue série de castings, d’auditions, et différentes figurations, Kevin parvient à entrer dans l’école de comédie Neighborhood Playhouse. Il étudiera là pendant cinq ans, avant de s’envoler vers Los Angeles où il vivra deux ans et finira ses études.

2009, c’est l’année du retour à la réalité après le rêve américain. Kevin Van Doorslaer rentre au bercail et aide ses parents dans les foires pendant un moment. “Rentrer, c’était un peu recommencer à zéro. Toutes mes connexions étaient aux États-Unis. Mais je ne voulais pas abandonner la scène non plus. En fait, j’ai toujours gardé un pied dans les foires et un pied à l’extérieur. C’est normal, puisque ça reste une affaire de famille”, explique le comédien. “J’ai donc continué d’aider mon père à monter et démonter les attractions, mais je voulais aussi persévérer dans ma carrière de comédien.”

Jonglant entre apparitions dans des séries flamandes et petits rôles aux côtés de Jean Dujardin ou Jean Reno, Kevin Van Doorslaer, aussi attiré par le plancher, finit par lancer son propre one-man-show à travers lequel il devient officiellement Kevin le Forain. Un nom de scène qui colle naturellement au personnage. Il se souvient : “Quand je n’étais pas à la foire, je traînais toujours à Anderlecht. Là-bas, c’était toujours, Kevin qui ? Bah, Kevin le forain !” 

Aujourd’hui, il est fier comme un dikkenek de présenter sa toute première pièce, Chez Charlotteke, qu’il a entièrement écrite et réalisée, et dans laquelle il joue également. Le synopsis : une soirée dans un petit bistro typiquement bruxellois, à Schaerbeek, la veille de Noël… “Je suis retourné dans mes souvenirs lointains du bistro où mon père m’emmenait”, conclut Kevin.



Sa pièce se jouera les 4,5,6,26 et 27 mai prochains au théâtre Le Fou Rire.