Bruxelles Le 11 octobre dernier, ils avaient manifesté et arrêté le travail pendant deux heures.

Le 11 octobre dernier, un arrêt de travail de deux heures a été observé dans les différentes communes bruxelloises. À Koekelberg, plusieurs dizaines d'employés communaux ont donc décidé de ne pas travailler pendant deux heures après en avoir notifié les autorités. Pourtant, d'après Ahmed Laaouej (PS), le nouveau bourgmestre de la commune, "l'ancienne majorité avait décidé d'une retenue sur salaire pour les deux heures non prestées".

Aujourd'hui, le nouveau collège a annoncé que cette retenue sur salaire sera supprimée. "Rien ne justifiait cet acte. Les autres communes n'ont d'ailleurs pas agi de la sorte. J'ai rencontré les organisations syndicales qui m'ont expliqué que leur action n'avait pas troublé exagérément les services communaux et que cette revendication était leur droit", souligne le bourgmestre.