Bruxelles Régions bruxelloise et flamande s’allient pour définir le futur de ce poumon vert

Alors qu’il constitue le dernier grand espace rural de la capitale, le site de Neerpede reste méconnu des Bruxellois. Dernier morceau historique du Pajottenland, le site anderlechtois n’est pourtant pas dénué de charme : chemins creux, relief marqué par l’eau, ruisseaux à ciel ouvert… Et malgré d’importantes modifications suite à la construction du ring et de divers aménagements, le site a conservé son paysage façonné par l’activité agricole.

Afin de valoriser ce poumon vert de 25 km² et de développer son caractère multifonctionnel (agriculture, paysage, nature, récréation…), la Région bruxelloise, en collaboration avec la Région flamande et les communes d’Anderlecht, Sint-Pieters-Leeuw et Dilbeek, a commandité une étude définissant les différents projets et partenariats qui dessineront le futur de Neerpede. L’étude a permis l’élaboration d’un plan directeur fixant quatre grands objectifs.

1Renforcer les grandes structures paysagères en mettant en valeur la richesse actuelle du Neerpede et en reconstruisant le paysage typique.

2Améliorer la qualité de l’eau en assainissant le ruisseau du Neerpedebeek et gérer les crues. Il s’agit aussi de valoriser le réseau écologique qui connecte les différentes zones naturelles dans les trois vallées (Neerpedebeek, Vogelzangbeek et Broekbeek). Ce développement des maillages bleu et vert aboutira sur le renforcement de la biodiversité.

3Renforcer le caractère agricole du site en implantant un biopôle destiné à promouvoir les activités agricoles locales. Concrètement, des projets d’horticulture et des activités pédagogiques y seraient organisés tandis que les agriculteurs actuels seraient encouragés à se reconvertir vers une agriculture plus durable et viable. "Neerpede deviendra alors le grenier à blé de la Région bruxelloise", se réjouit déjà la ministre bruxelloise de l’Environnement, Evelyne Huytebroeck (Écolo).

4Enfin, la Région souhaite aussi donner un rôle social au site en le transformant en un pôle de loisirs et récréatif : valorisation des promenades grâce à de nouveaux cheminements, activités sportives et ludiques pour tous les âges dans un nouveau parc Ouest, etc.