Bruxelles Le café le Louvre va consacrer une soirée à l’ancien établissement du centre-ville.

Le célèbre café Metteko a fermé ses portes au boulevard Anspach depuis quelques semaines. Une situation qui avait ému, cet été, de nombreux Bruxellois et en particulier Jean-Claude, le patron à l’origine de l’enseigne festive dans le centre-ville.

Plus connu sous le pseudonyme de Johnny Metteko, il a décidé de faire renaître l’esprit de son ancien café, bien que le lieu au centre de Bruxelles soit fermé définitivement. Il a donc décidé d’exporter son esprit festif le temps d’une soirée à Saint-Gilles. "C’est un retour aux origines pour moi. J’ai tenu la brasserie de l’Union avant de fonder le Metteko dans le centre de la capitale. Les deux endroits étaient très populaires", explique Jean-Claude. Un retour aux origines qui sera aussi le cas pour de nombreux Saint-Gillois, puisque ceux-ci avaient suivi Jean-Claude dans ses aventures près de la Bourse de Bruxelles.

C’est l’enseigne le Louvre, au cœur de la commune saint-gilloise, qui accueillera la soirée Fiesta Metteko. Un endroit idéal et évident pour Jean-Claude : "Romolo, le patron, est un ami. Ici, je retrouve le côté populaire du Metteko. C’est ça qui est très important. Le Louvre est un des derniers cafés festifs, où l’on peut danser et pas seulement prendre un verre et discuter. Il y avait un esprit qu’on a créé dans le centre qu’on espère prolonger avec cette soirée au Louvre".

L’objectif sera donc de permettre aux amateurs de l’ancien Metteko de se rappeler l’ambiance qui y régnait et de pouvoir à nouveau se déhancher sur les sons venus d’Amérique latine et des Caraïbes. "On avait créé une institution au niveau de la danse et de l’ambiance. C’était dommage d’abandonner cela, d’autant plus que le Metteko et tout ce qu’il signifie me colle à la peau", développe Jean-Claude.

L’événement se déroulera ce samedi et sera ouvert à tous dans la grande tradition du Metteko. "On sera là pour profiter de la musique. Pas besoin d’être un expert en danse. On vient comme l’on veut. Finalement, ce qui est génial, c’est de rencontrer des personnes qu’on aurait jamais vues ailleurs", s’enthousiasme Jean-Claude.

D’autres soirées Fiesta Metteko devraient se mettre en place au Louvre en fonction du succès de cette première édition.