Bruxelles

Depuis mars 2017, Merve Sila Boztepe vend les premières tours de fraises de Bruxelles.

C'est une success-story des plus savoureuses...À 20 ans, Merve Sila Boztepe n'a pas le profil type des jeunes de son âge. À côté de ses cours préparatoires en architecture, cette jeune entrepreneuse tient depuis un an un business de tours de fraises au chocolat, dont elle seule a le secret. Si plusieurs chocolateries bruxelloises proposent déjà le mariage bien connu des fraises et du chocolat, Merve est bien la seule de la capitale à initier ce savoureux mélange sous la forme de tours décoratrices, variant entre 30 et 60 centimètres.

© DEMOULIN BERNARD

Tout a commencé par les réseaux sociaux. En mars 2017, alors qu'elle se promène sur Pinterest, un réseau d'idées et de photos de créations en tout genre, Merve découvre le concept des tours de fraises. Après une brève étude de marché, la jeune étudiante se rend compte que le concept n'existe pas encore à Bruxelles. "J'ai toujours rêvé d'ouvrir une petite pâtisserie un peu vintage avec ma mère, et cette idée de tour de fraises correspondait bien à ce que j'avais en tête", explique Merve. Sans plus attendre, l'apprentie architecte fait quelques photos de ses premières créations, et les poste sur une page Facebook et Instagram, anonynement. "En me lançant je n'imaginais pas directement avoir des commandes, et pourtant ça a été le cas. Pour mes premiers clients j'étais très stressée mais tout s'est super bien passé."

Quelques semaines après s'être lancée, Merve voit les choses s'accélérer à vive allure et les commandes s'enchaîner. Entre ses cours préparatoires d'architecture et sa cuisine remplie à ras-bord de fraises, la jeune étudiante se rend compte qu'elle a besoin d'aide. "Quand on a un projet comme ça, c'est très bien au début, mais c'est dur de garder la motivation", raconte-t-elle. C'est ici qu'intervient la campagne IMPACT!, lancée par la Fondation Roi Baudouin, visant à aider les jeunes et à développer leur potentiel. "J'ai proposé mon projet au jury d'Impact et ils ont tout de suite été séduits. En plus de recevoir une bourse de 1.000 euros, je bénéficie grâce à eux d'un réel suivi, c'est comme une famille. Ils m'appellent régulièrement, me conseillent et je les vois très souvent."

Aujourd'hui, plus d'un an après sa première tour, Merve a déjà eu plus de 200 clients, et a un agenda rempli de commandes jusque...mars 2019. Un business qui roule tellement bien, que l'étudiante et sa famille envisagent même de déménager. "Le week-end, on ne peut plus marcher dans le salon tellement il y a de boîtes, et d'ustensiles de cuisine. Et au niveau du parking, les gens ne peuvent plus se garer, ils sont souvent plus de cinq en même temps à venir chercher leurs commandes", explique-t-elle. À noter que le projet personnel de Merve est devenue une vraie petite entreprise familiale, avec la maman qui aide aux fourneaux, et le papa qui s'occupe de la livraison.

Avec un véritable esprit d'entrepreneuse, la prochaine étape pour Merve Sila Boztepe, est d'ouvrir un magasin et de lancer une chaîne dans toute la Belgique...Et pourquoi pas au-delà des frontières?

Plus d'informations sur sa page Facebook  et Instagram: Toweroflovebrussels