Bruxelles

Les Cuisines bruxelloises y planteront leurs bureaux

BRUXELLES La seule chapelle que Victor Horta ait jamais dessinée présente désormais un visage tout neuf. Plantée à l'extrémité du site du CHU Brugmann, à la frontière laekenois-jettoise, cette chapelle construite dans les années 1920 hébergera les services administratifs des Cuisines bruxelloises, le plus gros fournisseur de repas du pays.

La restauration de cette chapelle a coûté environ quatre millions d'euros, financés par la Région bruxelloise, la ville de Bruxelles et Beliris. La trentaine de personnes travaillant pour les Cuisines bruxelloises devraient s'implanter au sous-sol de la chapelle.

L'échevine en charge des Cuisines, Faouzia Hariche (PS), espère déménager son monde durant l'été, elle attendra le permis d'urbanisme autorisant une fonction de bureau dans la chapelle multiconfessionnelle.

Le 1er étage hébergera quant à lui d'éventuels séminaires. Les lieux ont été rénovés dans cette optique, même si rien de concret ne semble encore avoir été mis sur pied du côté du bailleur.

Parmi les stigmates encore visibles dans cette chapelle présentant une forme doublement trilobée, pointons l'ancien monte... corps. Durant de longues années, cette chapelle a fait office de salle d'autopsie et de morgue pour l'hôpital Brugmann voisin.

Propriétaire des lieux dans le cadre d'un bail emphytéotique contracté avec le CPAS bruxellois, le CHU Brugmann poursuit par ailleurs le remembrement de son site. De nombreux pavillons estampillés Horta seront alors libérés. Et réaffectés.



© La Dernière Heure 2009