Bruxelles
Didier Van Biesen et son acolyte Jean ont redonné vie à un fauteuil datant de 1820 qu’ils souhaitent offrir à un lecteur de La DH.

Didier Van Biesen et Jean, deux artisans bruxellois, sont des supporters invétérés des Diables Rouges depuis leur plus tendre enfance. Dans leur atelier implanté dans la chaussée de Neerstalle à Forest, leur métier consiste à redonner vie à des fauteuils antiques. Ils travaillent ensemble depuis trente-huit ans et, afin de participer à la ferveur populaire qui entoure la Coupe du Monde, les deux collègues ont créé un fauteuil aux couleurs des Diables Rouges, qu’ils souhaitent offrir à un lecteur de La DH.

"La Coupe du Monde, c’est un événement magique durant lequel toute la Belgique se retrouve unie derrière notre équipe de football. Nous avions déjà offert un fauteuil à un lecteur de La DH lors de l’Euro 2016 et on remet le couvert pour le Mondial russe. L’objectif est de faire plaisir à un supporter en lui offrant le fauteuil que nous avons retapé, avec en guise de dossier le maillot officiel des Diables ", explique Didier Van Biesen.

© DEMOULIN BERNARD

Le fauteuil Voltaire date de 1820, sous l’ère Napoléon III. "Il dispose de roulettes, ce qui permet de facilement le déplacer. De plus, il est amovible et on peut l’utiliser dans trois positions différentes, en l’inclinant également afin de se relaxer. Il a une valeur de 900 €", poursuit Didier Van Biesen.

Supporter de l’Union Saint-Gilloise, ce garnisseur a toujours soutenu les Diables Rouges, dans les bons comme dans les moins bons moments. "Je me souviens avoir rencontré Enzo Scifo alors qu’il n’avait que 17 ans, quand il a été acheté à La Louvière. Je suis souvent allé manger dans son restaurant et on est restés en contact. Je voue également une admiration sans bornes au Grand Jojo, qui nous avait accompagnés lors de la Coupe du Monde 1986, quand nous avions atteint les demi-finales de la compétition. Un souvenir inoubliable et on espère vivre ce même moment durant ce Mondial 2018 !", ajoute-t-il.

Et pour Didier Van Biesen, c’est certain, les Diables Rouges atteindront la finale cette année. "J’espère qu’on battra le Brésil !", sourit ce très enthousiaste supporter !