Bruxelles Des dizaines de milliers de Belges profitent ce samedi des nombreuses activités proposées dans la capitale.

Des dizaines de milliers de Belges des quatre coins du pays ont afflué dans le centre de la capitale ce samedi pour célébrer comme il se doit la fête nationale, sous un soleil radieux et dans une ambiance bon enfant.

"Nous venons ici chaque année pour assister au défilé et pour profiter des nombreuses animations organisées un peu partout, et plus particulièrement dans le parc de Bruxelles", s’enthousiasme Marieke, jeune maman originaire de Gand.

Et il faut bien reconnaître que les activités ne manquent pas, avec de très nombreux stands qui étaient présents de 10h à 23h dans le parc. Les enfants ont ainsi eu l’occasion de faire une initiation au hockey et au football, de monter à bord d’un manège, d’endosser le déguisement de sumos le temps d’un combat, ou de monter à bord d’une Harley Davidson (à l’arrêt, rassurez-vous…).

Les enfants profitent de la Harley Davidson
© Farr

Un camp de secours de la Croix-Rouge datant de la guerre 14-18 est également érigé dans le parc Royal, suscitant la curiosité de nombreux passants. Mais l’une des attractions phares se passe au-dessus du Mont des Arts où les plus jeunes ont l’occasion de se mettre dans la peau de militaires et de tester différentes missions. "Je trouve ça génial qu’on puisse se familiariser avec la profession de militaire, qui est fascinante ! On en entend souvent parler aux infos et c’est amusant de découvrir leur univers de l’intérieur", explique Simon, un jeune Bruxellois qui vient de faire un saut en tyrolienne, le tout sans trembler !

Le village de la Croix-Rouge datant de la première guerre.
© Farr

Le village de la Croix-Rouge datant de la première guerre.
© Farr

Les apprentis militaires ont par ailleurs l’occasion de monter à bord d’un char plus vrai que nature, ou de tester leur agilité lors d’un parcours d’adresse, à réaliser les yeux bandés.

Les enfants ont pu monter dans un char.
© Farr

Un peu plus loin, du côté de la place Poelaert, c’est la police fédérale et les pompiers qui ont installé leurs stands dans le village policier. Quelque 300 personnes se sont mobilisées pour faire découvrir toutes les facettes de la police avec en toile de fond : la commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale. L’occasion d’avoir une formation sur les premiers soins, de tester le crash-test, ou d’observer une arroseuse en pleine action.