Bruxelles

Pourquoi la gare de Bruxelles-Midi a-t-elle été évacuée aux alentours de 17h15 ?

Contrairement à ce que Belga annonçait, ce ne sont pas des pétards qui sont en cause : un incident plus grave a bel et bien eu lieu dans la gare. Le parquet de Bruxelles confirme nos informations dans un communiqué. Selon le parquet, les images des caméras de surveillance permettent d'affirmer qu'un suspect présent dans le hall central de la gare a tiré en direction du sol. Il a ensuite pris la fuite. En entendant ces coups de feu, les navetteurs ont commencé à paniquer ce qui a engendré un mouvement de foule. La police, l'armée et des ambulances se sont rendues sur place. Heureusement, personne n'a été blessé.

Le suspect a été identifié mais est toujours activement recherché, selon le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon. Selon M. Jambon, il n'y aurait pas de lien avec le terrorisme.  Ses motifs ne sont pas encore connus.

Des douilles ont été retrouvées sur place et un périmètre a été établi. Un expert balistique a été appelé sur place.

La gare a en tout cas été rouverte.

Les trains circulent à nouveau presque normalement. En début de soirée, le trafic ferroviaire a été interrompu plusieurs fois sur la jonction Nord-Midi à la demande de la police. L'intervention policière s'est terminée vers 19h20, ont rapporté Infrabel et la SNCB. A Bruxelles-Midi, les voies 9 et 10 ont été fermées un moment en raison de l'enquête. Vers 19h00, des trains en direction de Gand, Denderleeuw et Charleroi ont été retenus pendant une quinzaine de minutes, également sur ordre de police.