Bruxelles Si Bruxelles ne fait pas encore face à une pénurie de médecins généralistes, certains quartiers pourraient être concernés d’ici dix ans