La perle passive du quartier européen

Nathan Gonze Publié le - Mis à jour le

Bruxelles

Avec sa façade habillée de granit noir, le Black Pearl a tout du navire de pirates auquel il emprunte le nom. "Nous voulions rompre avec le traditionnel Green Garde ou Green Court", explique Gaëtan Piret, administrateur-délégué d’Immobel. Pas question pour autant de jouer les flibustiers dans le quartier européen. "Le bâtiment est construit dans les règles de l’art tant au niveau architectural qu’au niveau énergétique", précise-t-il.

Et pour cause, le bâtiment de 11.000 m2 qui sera inauguré à la rentrée… 2014 sera entièrement passif. À l’angle des rues du Commerce et Montoyeril, l’immeuble devrait briser "la monotonie" du quartier européen grâce à une immense courbe sur toute la hauteur de l’édifice. C’est en tout cas ce dont sont persuadés Evelyne Huytebroeck (Écolo), ministre de l’Environnement, et Geoffroy Coomans de Brachène (MR), échevin de l’Urbanisme de la Ville de Bruxelles, venus poser la première pierre de l’édifice.

En sus, le Black Pearl disposera de performances énergétiques élevées, "jusqu’à cinq fois moins gourmand qu’un immeuble de bureaux traditionnel", nous dit-on. Le futur bâtiment passif a dès lors été certifié Breeam Excellent (une référence en la matière) et a été lauréat de l’appel à projets Bâtiment Exemplaires 2012 doté de 300.000 € de subsides par la Région.

Pour mériter ces honneurs, l’immeuble avant-gardiste d’Immobel a joué à fond la carte du passif : utilisation de la géothermie, installation de ventilations à haut rendement, récupération des eaux de pluie par des toitures vertes (qui servira notamment à alimenter les WC), triple vitrage, capteurs d’ensoleillement pour diminuer les apports en lumière artificielle, etc. Les sous-sols accueilleront quant à eux un parking de 55 places dont la moitié sera pourvue de bornes pour des véhicules électriques.

"En choisissant le s tandard avant que la Région ne l’adopte pour toutes ses nouvelles constructions en 2015, cet immeuble a anticipé les normes énergétiques", se félicite la ministre de l’Environnement, qui fait valoir que Bruxelles est désormais dans le Top 3 européen des villes qui ont construit le plus de bâtiments passifs.


Publicité clickBoxBanner