La ville comme plateau de tournage

Pauline Deglume Publié le - Mis à jour le

Bruxelles

Grâce à ses multiples facettes, Bruxelles attire de plus en plus de réalisateurs étrangers

Dans la capitale, les tournages s’enchaînent. Quand on ne tourne pas une scène du film Boule et Bil dans les Marolles, c’est Omar Sy et Audrey Tautou qui s’échangent quelques répliques sur le Parvis de Saint-Gilles…

Bruxelles serait-elle de plus en plus prisée par les producteurs et réalisateurs ? Si l’on en croit les chiffres, la réponse est oui ! En effet, selon Brussels Film Office, le nombre de tournages a augmenté de 20 % entre 2010 et 2011.

Sur les 266 demandes de tournages reçues l’an dernier par Brussels Film Office, 29 % émanaient de réalisateurs étrangers, principalement français et anglais. Pour ces derniers, le grand atout de la capitale belge est le bon rapport qualité prix.

Cela revient par exemple beaucoup moins cher de loger et nourrir toute une équipe à Bruxelles qu’à Paris ou à Londres. Et même s’il n’existe pas encore d’harmonisation au niveau des 19 communes bruxelloises, les tournages en espaces publics sont généralement gratuits et les autorisations sont également plus faciles à obtenir.

Outre l’aspect économique, Bruxelles offre une large palette de décors. “Nous avons des ruelles médiévales, un quartier des affaires, des espaces verts , indique Pierrette Baillot de Brussels Film Office. Ce qui nous permet de répondre à des demandes très diverses. Récemment, nous avons par exemple trouvé des lieux qui rappellent le Londres du 19e siècle pour une série britannique” .

Parmi les espaces les plus sollicités, on retrouve la Grand-Place, le Mont des Arts, le Sablon, le parc du Cinquantenaire, le palais de justice, la rue des Bouchers, les galeries de la Reine, le Parlement européen et ses alentours.

Concernant les endroits privés, l’hôtel Métropole est très prisé.

Et si l’action du film se déroule à Bruxelles, les réalisateurs choisissent alors de tourner certaines scènes dans des lieux symboliques de la capitale, comme l’Atomium ou Manneken Pis.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner