Bruxelles

Il s'agit d'une sorte de "kit de rentrée" composé d'un bic quatre couleurs, une latte, un taille-crayon, une gomme, un tube de colle et une paire de ciseaux.

A l'occasion de la rentrée des classes, la Ville de Bruxelles a pris l'initiative d'offrir un plumier de couleur rouge aux élèves de première primaire du réseau communal. Ce plumier contient plus précisément un bic quatre couleurs, une latte, un taille-crayon, une gomme, un tube de colle et une paire de ciseaux, rapporte la RTBF.

Dans les rangs de l'opposition, ce cadeau offert à un mois des élections ne passe pas. "Cela fait 18 ans que Faouzia Hariche est échevine (PS) de l'instruction publique et c'est la première fois que les enfants reçoivent ce genre de cadeau pour la rentrée", dénonce Zoubida Jellab, conseillère communale Ecolo. "S'il s'agit de l'administration, est-ce que c'est son rôle de faire la campagne de l'échevine? Surtout quand on sait que le directeur général de l'instruction publique est lui aussi membre du PS", poursuit Zoubida Jellab. "Je me pose aussi la question de l'utilité. Pourquoi offrir des fournitures scolaires le 3 septembre, alors que les parents ont déjà acheté tout le matériel nécessaire? Les parents ont-ils été prévenus de ce cadeau?"

Elle souligne également la qualité médiocre des fournitures, le plumier étant en plastique, tout comme la latte, et plusieurs objets sont emballés dans du plastique, "ce qui ne fait pas très développement durable".

Même son de cloche du côté de l'opposition PTB. "Quelques jours avant les élections, voilà que les élèves de 1ère primaire ont tous reçu... un plumier rouge. 18 ans que Hariche (PS) est échevine de l'enseignement. 18 ans que ce kit de rentrée gratuit n'existe pas. Et voilà qu'aujourd'hui, comme par magie électorale, il arrive. Mais madame Hariche, ce n'est pas juste avant les élections que les élèves ont besoin d'un kit de rentrée gratuit, mais tous les ans. L'enseignement est un droit, il devrait être entièrement gratuit", s'est insurgée Mathilde El Bakri.


Nous avons tenté de joindre Faouzia Hariche pour recueillir une réaction, en vain.