Bruxelles

Les photos de l’œuvre vandalisée ont été transférées à une cellule de police spécialisée dans le vol et la revente d’œuvres d’art.

Un acte de vandalisme a été commis il y a de cela quelques semaines au cimetière de Laeken. Il visait la statue de Dame Fortune. Résultat, les têtes des deux personnages représentés et une main ont été décapitées. Les images enregistrées par les caméras du cimetière allaient être analysées afin de voir s’il est possible d’identifier les auteurs, indiquait-on à l'époque.

L’inspecteur qui a fait le constat a depuis transféré les photos de l’œuvre vandalisée à ses collègues d’une cellule spécialisée dans le vol et la revente d’œuvres d’art, apprend-on ce mercredi auprès du cabinet de l'échevin des Cultes de Bruxelles-Ville, Alain Courtois (MR). Un travail d’extension des systèmes de caméras et des éclairages pour l’ensemble des cimetières de la commune est actuellement en cours. Un budget de 250.000 euros avait déjà été approuvé pour 2018, tandis que 150.000 EUR ont été budgétisés en 2019 pour poursuivre l’extension du réseau.

"Notre histoire et notre patrimoine ne méritent pas un tel manque de respect, d’autant que galeries et statues venaient de faire l’objet d’une longue et coûteuse rénovation. Tout sera mis en œuvre pour que de tels agissements ne puissent se reproduire à l’avenir", expliquait Alain Courtois, au moment des faits.