Bruxelles Elle vise à sensibiliser les parents et les enfants à la sécurité sur le chemin de l'école.

Ce lundi, une semaine après la rentrée scolaire, la secrétaire d'État en charge de la Sécurité routière, Bianca Debaets (CD&V), a lancé l'Opération Cartable à l'école primaire Sint-Ursula, à Laeken, en collaboration avec Bruxelles Mobilité et les zones de police de la Région bruxelloise. 

Des brochures-conseils ont été remises à la directrice de l'établissement. Et cette année, le matériel de sensibilisation sera transmis à des enfants et des parents de l'enseignement primaire d'environ 200 écoles de la Région.

"Il s’agit déjà de la 12e édition de l’Opération Cartable et, année après année, avec le trafic bruxellois qui devient de plus en plus en dense, nous sommes encore plus persuadés de son utilité",explique Bianca Debaets. "Sur le chemin de l’école ou celui du retour vers le domicile, une vigilance de tous les instants s’impose en effet car les risques sont multiples. A ce propos, je rappelle que nous avons récemment libéré des moyens pour ériger 50 rues scolaires en Région bruxelloise ; cela permettra de rendre les abords d’écoles beaucoup plus sûrs".

Sur les brochures, des supers-héros sont incarnés par des yeux, symbolisant la nécessité du contact visuel nécessaire entre l'enfant piéton ou à vélo et les conducteurs, notamment lorsqu'ils traversent la rue.

Selon les statistiques de Vias, 407 enfants entre 0 et 14 ans ont été blessés lors d'un accident de circulation en 2017. Parmi ceux-ci, 233 (57%) le furent en tant que piétons, 103 en tant que passagers dans une voiture et 36 en tant que cyclistes.

"Les enfants sont donc en majorité victimes d’accidents en tant que piétons et le plus souvent (77%) en dehors des zones 30 aux abords des écoles. Dès lors, il est plus que jamais nécessaire que nous puissions continuer à implémenter davantage de zones 30 en Région bruxelloise, de telle sorte qu’au-delà des abords immédiats d’école, ce soit tout le chemin vers l’école ou la maison qui devienne beaucoup plus sûr", conclut la secrétaire d'État.