Bruxelles

BRUXELLES

Quitter le fournisseur d’énergie par défaut (Electrabel) présente un réel intérêt

CONSOMMATION À l’évocation de la libéralisation du marché de l’énergie, les oreilles des Bruxellois résonnent encore des promesses faites par les politiciens de la baisse des prix incontestable. Ô mirage ! La concurrence s’est tout de même immiscée dans un marché jusqu’alors détenu par Electrabel. Même si ce groupe reste ultra-dominant, demeure-t-il le plus avantageux pour le portefeuille ?

1. La situation bruxelloise. “Le marché de la capitale est particulier et peu dynamique. Une obligation d’établir des contrats à long terme a freiné certains fournisseurs à s’implanter. En somme, il s’agit d’un marché peu compétitif” , explique Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats. Ainsi, la firme Luminus a décidé de ne pas s’installer à Bruxelles. D’autres ont, eux, tenté le coup comme Octa +, le dernier arrivé.

2. Quel fournisseur d’électricité choisir ? “Dans ce secteur énergétique, il n’est pas évident de faire jouer la concurrence car les prix sont très semblables” , continue Jean-Philippe Ducart. Souvent, les variations n’excèdent pas 3 à 4 %.

3. Quel fournisseur de gaz choisir ? “Lampiris est le plus compétitif actuellement et ce n’est pas une exception à Bruxelles. Octa + offre également d’intéressants avantages” , affirme sans hésiter le porte-parole de Test-Achats.

4. Faut-il choisir deux fournisseurs séparés ? Tout dépend évidemment de son profil de consommateur. Une évaluation au préalable par le biais de calculateur est fortement recommandée. Un tel programme est notamment accessible sur le site de Test-Achats ou de Brugel.

5. Les énergies vertes sont-elles plus chères ? “Pas nécessaire ment. Elles sont accessibles et souvent intéressantes tout en constituant un engagement citoyen” , confie Jean-Philippe Ducart. Reste néanmoins à vérifier que cette énergie dite “verte” le soit bel et bien. “L’énergie verte d’Electrabel est plutôt grise, voire noire” , poursuit-il.

Bien que la libéralisation ait ouvert le marché, les consommateurs demeurent pétrifiés face à un changement de contrat ou de fournisseur d’énergie. Un changement qui pourrait pourtant s’avérer salutaire pour leur portefeuille…



© La Dernière Heure 2011