Bruxelles

L'administration fiscale va ouvrir une enquête au sujet des activités de l'asbl GIAL, qui gère l'informatique et la bureautique de la Ville de Bruxelles. 

Le ministre fédéral des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a confirmé lundi une information diffusée dans ce sens par la chaîne de télévision commerciale flamande VTM. GIAL a été épinglée à la fin de la semaine dernière par l'hebdomadaire Le Vif pour les émoluments de 1.000 euros par jour versés durant 18 ans à Michel Leroy, expert en informatique, dans le cadre d'un contrat d'indépendant. 

Ce contrat a été dissout en décembre, à la suite d'un audit réalisé à la demande des autorités de la Ville. "L'audit a fait apparaître des irrégularités. Le fisc va mener une enquête sur l'ensemble de l'asbl pour en avoir une image plus détaillée. Cela peut porter sur des activités de faux indépendant, mais cela ne se limitera pas à cela. L'enquête sera bien entendu orientée sur les aspects fiscaux, a expliqué lundi le ministre des Finances à l'agence Belga.

Il reviendra aux experts de l'administration des Finances de déterminer de quelle manière l'enquête sera menée.