Bruxelles

Pourquoi proposer une carte à rallonge quand on peut se concentrer sur un produit, le perfectionner, le décliner et même en faire un argument marketing ? Ce choix du monoproduit est de plus en plus prisé par les restaurateurs à Bruxelles.

Bien sûr, les restaurants monomaniaques telles que les pizzerias ou les friteries ont toujours existé. Mais le concept gagne désormais d’autres types de commerces : bar à sushis, burgers ou bagels.

Depuis quelques années, on assiste à un véritable boom des établissements monoproduit. Les pâtissiers n’ont pas été les derniers à effectuer ce choix. Lilicup fut la première maison du genre, en 2009, à faire un malheur au Châtelain avec ses cupcakes. Plus récemment, on a pu observer l’arrivée de pâtisseries dédiées aux éclairs, aux merveilleux et aux choux à la crème. Côté salé, on pense entre autres à Pistolet Original, aux raviolis tibétains de chez Momo, aux boulettes de Balls & Glory ou encore aux stoemps de Madame Chapeau. Si la tendance se confirme, chaque produit aura un jour son commerce spécialisé.

[...]

Découvrez l'intégralité de cet article dans l'Édition Abonnés de DH.be, à partir de 4.83 euros par mois.