Bruxelles Le plus grand centre sportif du centre-ville est dans un triste état.

Le Palais du Midi, le long du boulevard Maurice Lemonnier, est un bâtiment historique du 19 e siècle qui abrite aujourd’hui le principal centre sportif du centre de Bruxelles. Il accueille plus de 170.000 personnes par an qui viennent pratiquer des activités comme les arts martiaux, le basket, la danse ou même des activités sportives spécialement adaptées aux seniors.

Or, ces imposantes infrastructures sont actuellement en piteux état, rendant la pratique de certains sports particulièrement difficiles. "Des vestiaires sont dans un état de délabrement déplorable et ne semblent pas avoir été entretenus depuis longtemps et les toilettes du deuxième étage sont presque toutes hors service. Les seules qui sont viables ont leur porte rabibochée de manière sommaire et n’offrent pas un environnement sanitaire digne de ce nom" , a dénoncé Fabian Maingain (DéFi), hier soir au conseil communal de la Ville de Bruxelles.

Dans sa réponse, l’échevin des Sports Alain Courtois (MR) a reconnu que "le bâtiment est vétuste et nécessite des travaux de grande ampleur dans les années à venir, au niveau des canalisations et des châssis". "Nous travaillons en ce moment avec le service technique de l’Urbanisme pour planifier ces travaux à venir. Un master plan dédié à la rénovation du Palais du midi a été créé. Il a pour objectifs, une meilleure gestion des espaces, une amélioration de la sécurité, mais aussi une plus grande adéquation avec les besoins du public" , a ajouté l’échevin.

Ce dernier constate également que le piteux état du bâtiment est en partie dû "à des actes de vandalisme" et ce, malgré "un système de gardiennage et d’un système de vidéo-surveillance", explique l’échevin qui annonce en plus d’un système de gardiennage mobile instauré en 2015, l’installation de caméras supplémentaire en 2017.

Dans un avenir proche, un sas d’entrée pour améliorer la sécurité et l’accueil sera aussi installé, ainsi que des toilettes supplémentaires et un réaménagement électrique au 3e étage.

Pour le conseiller d’opposition, "c’est un peu léger. " "Il faut trouver une solution à court terme pour les vestiaires et l’état des toilettes. Il faut aussi un réaménagement rapide de l’ensemble du bâtiment pour en faire réellement un palais du sport pour l’ensemble du Pentagone", estime Fabian Maingain.