Bruxelles Amin, le patron d’un des restaurants bruxellois préférés de Maurane, se souvient des folles soirées avec la chanteuse bruxelloise.

Amin a beaucoup pleuré, ce matin, en apprenant la mort de Maurane. Le patron du restaurant Le Corbier a reçu la chanteuse à de multiples reprises dans son restaurant spécialisé en grillades. À tel point que c’était devenu "presque une amie", assure-t-il au milieu des dizaines de photos de stars internationales accrochées au mur de son restaurant. "Mais Maurane, c’était différent. Je l’ai connue il y a une trentaine d’années, lorsqu’elle chantait dans une boîte de nuit située juste à côté. C’était le Mook, si ma mémoire est bonne. Un soir, elle est venue à l’improviste avec Philippe Lafontaine. Et nous avons sympathisé." Depuis, et ce jusqu’à il y a six mois, "elle venait quasiment toutes les semaines. Il ne se passait en tout cas pas un mois sans que je ne la voie".

Amin fut d’ailleurs très agréablement surpris de voir la chanteuse bruxelloise de nouveau sur la scène lors de la fête de l’Iris du week-end. "J’étais heureux. Je me suis dit : ‘ Ça y est, ma chère Claude est de retour ! ’" Maurane s’appelle en réalité Claudine Luypaerts. La dernière visite de Maurane au Corbier remonte à six ou sept mois, "c’était pour l’anniversaire de sa fille, Lou".

"Une fois, je me souviens qu’elle avait réservé une table pour dix personnes. Elle était en famille, avec sa sœur, son ex-mari Pablo, etc.", poursuit l’ancestral patron de ce restaurant ouvert jusqu’au bout de la nuit installé rue des Minimes, juste derrière la place du Grand Sablon à Bruxelles. "Une autre fois, elle est venue avec toute l’équipe de Sol en Si (le concert organisé pour les enfants malades du Sida, NdlR) . Ils étaient une cinquantaine de personnes, tout le restaurant était réservé pour eux. C’était une nuit inoubliable. Maurane avait amené Michel Jonasz, Philippe Lafontaine, Maxime Le Forestier, Zazie, Alain Souchon, Francis Cabrel, et j’en oublie sûrement."

À la table d’Amin, Maurane avait ses habitudes. Une ou deux coupes de champagne en apéro - "du Laurent Perrier" - et, en plat de résistance, soit des gambas grillées, soit un filet pur saignant - grillé également. Au Corbier, on ne fait quasi que de la grillade sur feu de bois - sauce roquefort. Le tout accompagné d’eau plate. Au dessert, c’était presque toujours une pomme d’amour cuite au feu de bois, glace vanille et crème chantilly.

"Elle était tout simplement adorable avec la clientèle. Qu’elle vienne en famille ou avec des amis, elle disait toujours qu’elle appréciait le calme de mon restaurant. Elle venait pour se reposer en fait, sans chichi." Une autre fois, Maurane a passé la soirée avec son amie Lara Fabian. "C’était la fête ! Elles rigolaient bien et se lançaient des défis. À un moment, Maurane m’a dit de venir entre elle et Lara Fabian et nous avons chanté Tu es mon autre , leur duo, comme ça, à l’improviste, au milieu de tout le monde…"

Maurane ne viendra plus manger chez son pote Amin. Lui, en tout cas, sera bien présent aux funérailles de la chanteuse bruxelloise. "Je vais rendre hommage à sa famille car Maurane était une très belle personne."