Bruxelles Il se déroulera le 26 mai dans les Galeries Saint-Hubert, à Bruxelles.

Tous les samedis après-midi, Hervé, étudiant en électromécanique et gestion d’entreprise, fait briller les chaussures des passants du Woluwe Shopping Center. Le 26 mai prochain, il se mesurera à une dizaine d’autres cireurs venus de France, d’Italie ou d’Allemagne, afin de décrocher la brosse d’or du premier concours européen de Maîtres Cireurs de chaussures qui se déroulera dans les Galeries Saint-Hubert.

Entre 11h et 19h, il sera donc possible de venir s’asseoir pour se faire cirer les chaussures gratuitement, histoire de donner du travail aux quelques cireurs qui concourront pour décrocher le premier prix - une brosse dorée et 2.000 €. Le but ? Promouvoir ce métier qui fait tout doucement reparler de lui. "On remarque qu’il y a déjà plus de personnes qu’avant qui viennent se faire cirer les chaussures. Avant, ce n’était que quelques curieux, mais avec le temps, les gens s’habituent", raconte Hervé, qui consacre ses samedis à cette passion depuis un peu plus de deux ans.

C’est Marcello Faraggi qui est à l’origine de ce concours. En 2015, il quitte son métier de journaliste spécialisé dans les dossiers de corruption, fraude et crime organisé, pour retrouver un travail plus simple et humain. Il décide alors de créer l’European Shoe Shine Association, basée à Bruxelles.

Le 26 mai, c’est le premier European Shoe Shine Contest qu’il lancera, date qu’il voudrait consacrer à "la journée européenne des chaussures cirées", explique-t-il.

Un jury d’experts attribuera les prix dans les catégories technique/qualité, service clientèle et meilleur entrepreneur. L’occasion pour l’échevine de l’Emploi et du Commerce, Marion Lemesre (MR), d’encourager la création de nouveaux métiers. Elle souligne d’ailleurs qu’un cahier des charges sera établi en collaboration avec la profession afin de déterminer un cadre ainsi que les lieux de la capitale propices à ce nouveau genre d’activité.