Bruxelles

Ce mardi 17 novembre, les forces de police ont remis un avis extrêmement négatif quant à la tenue du cortège étudiant de la Saint-Verhaegen en raison des dangers imminents liés à la menace terroriste. Les associations étudiantes organisatrices du cortège (ACE et BSG) avaient alors suivi l’avis policier en annulant le cortège.

Des étudiants ont malgré tout bravé l'interdit et se sont regroupés sur la place du Sablon. Des commerçants se sont dit scandalisés par cette attitude.

© DR

Quelques poignées d'étudiants se sont aussi rendus sur la Grand Place de Bruxelles, comme le montrent ces photos partagées sur Twitter..



Le centre de crise avait décidé d'annuler l'événement ce vendredi matin. "Le centre de crise a recommandé de ne pas tenir le rassemblement en raison d'une nouvelle évaluation de la menace terroriste", expliquait Nicolas Dassonville, porte-parole de l'ULB. "C'est une déception car on a essayé jusqu'au bout de maintenir l'événement dans le centre-ville de façon normale. Les hommages aux cimetières ont eu lieu ce vendredi matin et les discours sont maintenus mais il est dommage que l'on ne puisse pas célébrer la Saint-V avec toutes les communautés étudiantes", disait-il. A ce moment-là, la Grand Place était vide.

Le TD de la Saint-V annulé à son tour

Le TD de la Saint-V, traditionnellement organisé le soir de la Saint-V à la Jefke, la salle des fêtes bien connue des étudiants de l'ULB et de la VUB, n'aura finalement pas lieu, a-t-on appris vendredi peu avant 16h00. Vendredi matin, le rassemblement étudiant prévu à la Grand Place avait lui aussi été annulé alors que les discours à l'Hôtel de Ville de Bruxelles ont bel et bien été prononcés.

De nombreux étudiants ont trouvé refuge dans les cafés du centre-ville, d'autres se rassemblant finalement au Sablon, où ont habituellement lieu les festivités, sous les slogans "No fear" et "Touche pas à mon Saint-V".