Bruxelles Le tunnel Stéphanie, fermé au public depuis la semaine dernière, pourrait être finalement inaccessible jusque mi-février.

C’est un coup dur pour les milliers de navetteurs, mais aussi les automobilistes bruxellois : le tunnel Stéphanie, qui est fermé à la circulation depuis la semaine dernière, ne rouvrira pas ce lundi comme l’avait espéré Bruxelles-Mobilité. Et à l’heure d’évoquer une nouvelle date pour la réouverture du tunnel, l’agence bruxelloise en charge de la mobilité préfère d’ailleurs rester prudente. "Il sera fermé au moins jusqu’au week-end du 23-24 janvier ", explique Camille Thiry, la porte-parole de Bruxelles-Mobilité.

Il est tout à fait possible que le tunnel soit encore fermé pendant un mois, soit jusqu’à la mi-février. "On en saura plus dans les jours qui viennent. On a mandaté un bureau d’étude externe pour qu’il réalise de manière détaillée une analyse de risque", indique Camille Thiry. "Bruxelles Mobilité, les entrepreneurs et le bureau d’étude mettent en tout cas tout en œuvre afin de pouvoir rouvrir le tunnel rapidement et dans de bonnes conditions de sécurité", ajoute-t-elle.

C’est lors d’une opération de décapage effectuée sur le béton endommagé du tunnel Stéphanie que les services de Bruxelles-Mobilité ont découvert d’importantes fissures au plafond. Il est alors apparu que le décapage de l’ensemble du béton endommagé pouvait mettre en danger la stabilité de l’édifice.

Cet incident met à nouveau en lumière l’inquiétant état de vétusté des tunnels de la capitale. En novembre dernier, un bloc de béton était encore tombé sur une voiture dans le tunnel Rogier, tandis que la vétusté du tunnel Léopold II avait déjà entraîné, en 2014, 12 fermetures non-programmées.

La fermeture définitive des tunnels de la capitale n’est pourtant pas à l’ordre du jour, contrairement à ce qu’indiquait samedi L’Echo. Le gouvernement bruxellois compte toujours rénover les tunnels bruxellois, a fait savoir ce week-end le ministre de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A) et le ministre de l’Économie, Didier Gosuin (DéFI).