Bruxelles Et si vous testiez un nouveau bar cet été ? Des établissements à thème ou avec des concepts originaux sont présents aux quatre coins de la capitale. Voici la sélection de la rédaction !

ALCATRAZ (Molenbeek)

© DR

Pour ceux qui rêvent d’évasion

Ce n’est pas tous les jours que l’on sirote un cocktail en prison. C’est possible du côté de Molenbeek à l’Alcatraz Bar. Situé quai des Charbonnages, l’établissement s’est inspiré, pour sa décoration, de la prison californienne ayant accueilli certains des criminels les plus emblématiques des États-Unis parmi lesquels Al Capone.

Une fois en cellule, on se penche sur la carte qui propose quelques formules très originales comme des shots d’alcool contenus dans un pistolet à eau en plastique ou dans des seringues.


LE CHAT TOUILLE (Saint-Gilles)

© DR

Pour les amoureux des félins

Boire un verre tout en caressant des chats : ce concept venu tout droit d’Asie a débarqué chez nous en octobre. Baptisé Le Chat Touille, le 1er bar à chats de la capitale a installé ses quartiers dans la rue Tasson Snel, à Saint-Gilles. Issues d’un refuge schaerbeekois, les boules de poils se promènent librement entre les canapés, les étagères vides et autres arbres à chats. Un second établissement dénommé MangaKat Café, où l’on peut profiter de la compagnie des minous et d’une grande collection de mangas, a ensuite ouvert ses portes à Saint-Josse dans un cadre exception- nel : le 1er étage du restaurant De Ultime Hallucinatie.


GREEN LAB (Ixelles)

© DR

Pour les amateurs de gin

Le Green Lab, c’est le rendez-vous des amateurs de cocktails et d’alcool fort, mais surtout des aficionados du gin! Actuellement, le bar propose 246 variétés de gin, soit l’offre la plus diversifiée du royaume. En outre, l’établissement, situé à deux pas du bois de la Cambre, propose de la restauration jusqu’à 15 h. Plusieurs activités y sont organisées telles que des concerts, des quiz musicaux et beaucoup d’autres événements.


L'HYPERION (Bruxelles-Ville)

© DR

Pour les Gamers

Il y a presqu’un an, trois jeunes entrepreneurs se sont lancé le pari un peu fou d’ouvrir un bar de jeux vidéo. L’Hyperion, dont le nom provient du vaisseau dans le jeu Starcraft II, est, depuis lors, fréquenté par des clients qui peuvent y déguster une bière tout en regardant des tournois de jeux vidéos internationaux sur grand écran. Le bar, situé à deux pas de la Grand-Place, met également des consoles à disposition des clients, et des soirées à thèmes sont également régulièrement organisées. Un lieu incontournable pour nos lecteurs geeks !


77 (Ixelles)

© DR

Pour les fans du self-service

Pas la peine de vous arrêter au 77 si vous n’aimez pas la bière. En effet, dans ce bar situé avenue de la Couronne et à deux pas de l’ULB, on se sert soi-même sa pinte à table. C’est le concept du home-bar : des pompes à bière sont intégrées à chaque table et reliées à quatre réservoirs de 500 litres installés à la cave. Un compteur se déclenche lorsque l’on se sert afin de pouvoir suivre l’addition en direct. Par ailleurs, le 77 fait la part belle au sport avec de nombreux écrans sur lesquels sont diffusés les matches.


LA RÉCRÉ (Ixelles)

© DR

Pour les cinéphiles

Fondé ce 1er janvier dernier par une équipe de jeunes cinéastes, le café La Récré accueille de nombreux événements surprenants, "comme des projections de films", explique le gérant, Boris Baum. Le concept de ce café situé à deux pas de la place Stéphanie est simple : vous payez le temps et consommez à volonté. "Vous payez 4 € la 1re heure et les boissons chaudes et froides, les fruits et snacks sont en illimités", poursuit le gérant. Outre l’accès Wifi, un vidéoprojecteur, des jeux de sociétés et bien plus encore sont mis à disposition des clients. Si vous restez plus de quatre heures, le compteur s’arrête. Vous ne dépenserez donc pas plus de 16 € si vous restez une journée entière…


LA POMPE (Saint-Gilles)

© DR

Pour faire le plein… de bières!

Depuis quelques mois, la vieille pompe à essence Texaco située au carrefour de la chaussée de Waterloo et de l’avenue Adolphe Demeur a laissé la place à un bar branchouille baptisé La Pompe, un clin d’oeil au précédent commerce mais aussi aux pompes à bière qui occupent désormais les lieux. L’unique vestige de l’activité passée est la grande porte de garage électrique. En verre, elle apporte beaucoup de luminosité et permet d’ouvrir complètement l’espace sur l’extérieur quand il fait beau.


LE CERCUEIL (Bruxelles-Ville)

© DR

Pour les rockeurs

Une décoration morbide où des verres en tête de mort sont posés sur des cercueils qui font office de table, voilà l’esprit du bar Le Cercueil , situé à côté de la Grand-Place. L’endroit, qui a ouvert en 1976, est très prisé des gothiques et des touristes qui peuvent y déguster des boissons aux noms aussi glauques que sa décoration intérieure. Allez donc y boire un bon cocktail comme le sang du vampire, l’élixir de la vierge, le jus de cadavre ou encore l’hémoglobine de chauves-souris !


GOUPIL LE FOL (Bruxelles-Ville)

© DR

Pour les mélancoliques

Amateurs de Jacques Brel, Barbara, Edith Piaf ou Charles Aznavour, ce lieu est fait pour vous ! Goupil Le Fol est l’estaminet rêvé pour se détendre dans une ambiance feutrée et tamisée, où un jukebox proposant des titres phares de la chanson française tourne en permanence. Créé en 1969, l’établissement met également à disposition de sa clientèle des ouvrages d’hommes politiques comme De Gaulle, Mitterrand ou Arafat.


PAUZzzz (Etterbeek)

© DR

Pour les aficionados de la sieste

Vous rêvez parfois de rejoindre les bras de Morphée entre deux réunions ou deux rendez-vous ? Dans le quartier européen, le premier bar à sieste bruxellois, PAUZzzz, propose aux travailleurs de venir se délasser en pleine journée à l’aide de leurs feuteuils et lits technologiques dispensant des massages. Il ne s’agit donc pas vraiment d’un bar à proprement parler même si l’on peut déguster une tasse de thé ou de café à l’issue de la séance.