Les Armes de Bruxelles fête sa réouverture aujourd'hui. On a testé pour vous

Philippe Bidaine Publié le - Mis à jour le

Bruxelles Reprise avec bonheur par la famille Vanlancker, une des plus célèbres institutions gourmandes bruxelloises retrouve un lustre qu’elle n’aurait jamais dû perdre

Certaines institutions gourmandes font littéralement partie de la génétique alimentaire du Bruxellois connaisseur. Reprises en 1921 par Calixte Veulemans, les Armes de Bruxelles, en fait un ancien relais de Poste qui s’appelait déjà comme cela à la fin du XIXe siècle, vont rapidement se profiler comme une des tables les plus en vue de ce qui n’était pas encore la capitale de l’Europe. Il faut savoir que c’est dans cet établissement que l’on va servir, pour la première fois, des moules en casserole - une formule devenue archétypique de la gastronomie belge - ou, encore, que va être créée une recette aussi célèbre que les moules à l’escargot…

Des décennies durant, la maison constituera un véritable pôle pour tout qui voudra prendre le pouls savoureux de la ville et, en plein cœur du fameux Îlot Sacré, à un jet de bière de la Grand-Place, la famille Veulemans fera la pluie et le beau temps dans la sphère de tout ce qui ne s’appelle pas encore les people.

En effet, on ne compte plus les célébrités qui se sont attablées ici, à commencer par Jacques Brel, dont la table magnifiquement située à l’angle de la belle rotonde est toujours signalée aujourd’hui par une petite plaque commémorative.

De Johnny Hallyday à Pierre Brasseur, de Michèle Morgan à Michel Simon, tous ont ici eu leurs habitudes, à l’image de Toots Thielemans qui était, lui aussi, un inconditionnel de l’endroit.

Las, en 2006, la famille Veulemans revend l’affaire qui va hélas connaître alors une triste descente aux enfers. La gestion désastreuse des repreneurs, incapables d’assumer un outil de travail pourtant merveilleux, fera beaucoup de dégâts. L’affaire tourne court l’année dernière avec une faillite qui, en définitive, s’avérera en fait positive pour la maison.

En effet, un autre géant du quartier, Rudy Vanlancker, l’âme du célèbre Léon voisin, décide alors, en tant que repreneur avisé, de rendre aux Armes de Bruxelles le lustre qu’elles n’auraient jamais dû perdre.

© DEMOULIN BERNARD

C’est ainsi qu’après des travaux pharaoniques de modernisation - mais sans nuire au décor magnifique, au contraire ! - l’établissement a pu rouvrir voici une quinzaine de jours pour le plus grand bonheur de ses innombrables aficionados qui en avaient perdu le chemin. Et pour un coup d’essai, je ne crains pas d’écrire qu’il s’agit d’un coup de maître !

Largement conseillé par la famille Veulemans pour maintenir la tradition des Armes, le repreneur a eu l’intelligence de reprendre une bonne partie du personnel d’origine, dont le professionnalisme avait toujours largement concouru au succès de l’endroit.

Et donc, que l’on s’attable dans la belle rotonde évoquée plus haut ou dans la mythique brasserie, c’est à une succulente résurrection que l’on peut s’adonner ici, ainsi que j’ai eu l’occasion de le faire en cette fin de semaine.

Ainsi, après une bonne coupe de champagne de bienvenue - servie dans une véritable coupe ! - ma compagne et moi avions décidé de débuter notre repas en nous partageant, en guise de mise en bouche, une demi-portion d’anguilles au vert (28,95 € à la carte en plat). Anguille parfaitement moelleuse, sauce d’une onctuosité et d’une fraîcheur magnifique : sans doute les meilleures que j’ai dégustées depuis longtemps !

En entrée, alors que madame avait opté pour de parfaites rillettes de poisson maison (14 €), goûteuses et richement garnies d’une impeccable sauce aigrelette, j’avais personnellement opté pour un classique des lieux, la Salade Veulemans (17,50 €), associant avec bonheur une irréprochable croquette aux crevettes et une généreuse salade de crevettes grises.

En grosse pièce, alors que ma vis-à-vis avait porté son choix sur les tout aussi emblématiques filets de sole de la mer du Nord maison (39,50 €), d’une cuisson magnifique et richement garnis de champignons, moules, homard et crème, j’avais décidé de revenir aux sources avec la casserole de moules vin blanc crème (29 €).

Une magnifique portion de beaux mollusques calibre golden (le plus beau), baignés d’une sauce onctueuse et, ce qui ne gâte rien, flanquée de remarquables frites fraîches coupées dans la maison et cuites dans les règles de l’art, c’est-à-dire à la graisse de bœuf. Quelque chose de trop rare dans le quartier pour ne pas le signaler…

Enfin, au dessert , malgré ce repas généreux, il nous était impossible de ne pas craquer pour un autre morceau de bravoure de l’établissement, à savoir les crêpes flambées à la Mandarine Napoléon. Ici préparées par le talentueux Saghar (11 ans de maison), une spécialité plus que spectaculaire qui avait fait, en leur temps, des Armes de Bruxelles le plus gros débit mondial de la fameuse liqueur d’origine belge !

Alors, arrosé avec un beau riesling 2005 de la maison Hugel (42 €) voilà donc un excellent repas qui ne donne qu’une seule envie : retrouver encore et encore le charme de cette magnifique maison ressuscitée !

© DEMOULIN BERNARD

Philippe Bidaine

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Pensez à modérer vos attentes ou vous exigences. Principalement avec votre partenaire.

Taureau

Vos affaires reprennent. Vous vous donnez à fond dans votre activité. Vous croyez à votre réussite.

Gémeaux

Généreux, vous avez envie de faire plaisir à tout le monde. Vous allez devoir vous imposer une limite.

Cancer

Une question d’argent vous préoccupe. Vous avez beaucoup de mal à boucler votre budget.

Lion

Vous vous sentez moins à l’aise dans votre travail, surtout si vous devez parler d’argent avec votre employeur.

Vierge

Les tensions dans le couple sont omniprésentes. Il vous appartient de faire des efforts pour les apaiser.

Balance

Vous avez plus à perdre qu’à gagner en provoquant l’hostilité générale sur votre lieu de travail. Faites attention à ce que vous dites.

Scorpion

Un changement d’orientation est probable au travail. Vous pouvez envisager plusieurs pistes.

Sagittaire

Les activités professionnelles de votre conjoint sont plus accaparantes. Vous vous sentez bien seul.

Capricorne

Une erreur d’appréciation peut vous coûter cher dans la mesure où des répercussions financières sont inévitables.

Verseau

Osez montrer vos sentiments au grand jour. Ouvrez votre cœur si vous aimez secrètement quelqu’un.

Poissons

Quoi que vous fassiez, vous devez en faire deux fois plus que les autres pour des résultats relativement mitigés.

Facebook