Bruxelles L'enquête concernant les 27 coffres est toujours en cours.

L’enquête concernant les coffres-forts découverts aux étangs d’Ixelles est toujours en cours, mais les premiers éléments ressortent déjà. Le contenu des coffres est manifestement nul. Les enquêteurs les ont retrouvés totalement vides. Même si les autorités n’ont rien retrouvé à l’intérieur, elles ont, en tout cas, constaté des traces d’effractions.

Ce sont, au total, 27 éléments qui ont dû être analysés par la police. Les coffres-forts ont été repêchés par la protection civile jeudi dernier dans les étangs d’Ixelles à proximité de la place Flagey. Ils avaient été retrouvés en mauvais état et saisis par la police fédérale. Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles précisait à l’époque, à l’AFP, que c’est ce qui avait permis de déduire qu’ils avaient séjourné dans l’eau un certain temps.

La découverte a été faite par des ouvriers de la commune d’Ixelles qui ont vu émerger les quatre premiers coffres. Ils faisaient, au moment de la trouvaille, leur tournée de nettoyage des étangs, alors que le niveau de l’eau était très bas.

Les travailleurs communaux ont sorti les coffres-forts des étangs avant de prévenir les agents de la zone de police Bruxelles-Capitale Ixelles. Le parquet avait également été mis au courant. Finalement, des plongeurs sont allés à la recherche d’éventuels autres coffres et en ont récupéré 24 de plus.

L’enquête est encore loin d’être terminée puisque rien n’indique que les propriétaires des coffres-forts ont été identifiés.