Les musulmans consternés: "Les membres du parti Islam sont des imposteurs !"

Arnaud Farr Publié le - Mis à jour le

Bruxelles L’immense majorité de la population musulmane est profondément choquée par les propos tenus par le fondateur du parti Islam dans La DH de vendredi dernier.

Les réactions pleuvent suite à l’article paru vendredi dernier dans la DH dans lequel le fondateur du parti Islam Redouane Ahrouch a évoqué ses ambitions en vue des élections communales. Il a notamment jugé "inconcevable qu’une femme soit positionnée en tête de liste lors des prochaines élections". Du côté d’une grande majorité de la population musulmane, c’est la consternation.

"Les membres du parti Islam sont à côté de la plaque ! Ces propos ne sont pas partagés par une immense majorité de musulmans et ne correspondent pas à la vision qu’à une grande partie de la population musulmane de la place de la femme au sein du système politique, explique Isabelle Praille, ancienne vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB). Quand Redouane Ahrouch dit vouloir séparer les hommes et les femmes dans les transports publics, je me demande s’il ne s’est pas trompé de pays. A-t-il dit ça juste dans le but de provoquer ? En tout cas, cela ne respecte pas le système de vie en Belgique. Le concept de base de la religion musulmane est de ne rien imposer aux autres, et que chacun doit être libre dans sa croyance et dans sa manière de vivre donc je pense qu’il ferait bien de revoir ses principes et convictions", explique Isabelle Praille, qui pointe du doigt l’absence d’action politique de la part des deux conseillers communaux - à Anderlecht et Molenbeek- au cours de cette législature.

Un avis partagé par une personne d’origine musulmane qui, sous couvert d’anonymat, tient à se distancier des propos tenus par Redouane Ahrouch. "Ces propos sont ultra-choquants ! C’est inadmissible, on a l’impression de revenir au 17e siècle ! Cela ne fait pas partie du corpus idéologique des musulmans de Bruxelles et de Belgique. Ces gens sont des escrocs au niveau intellectuel. Ce sont des imposteurs", explique-t-il.

"On a présenté le parti Islam comme une formation communautaire musulmane, mais il faut savoir que Abdelhay Bakkali, qui est le président du parti, ainsi que le comité de direction sont des chiites qui ne représentent qu’une infime partie de la population musulmane de Bruxelles. Monsieur Bakkali fait partie du centre islamique Rida à Anderlecht, où l’imam Abdallah Baddou a été assassiné en 2012. Les rituels en vigueur dans cette mosquée ne correspondent pas à ceux que nous pratiquons et les membres du parti Islam sont des Chiites rétrogrades et non-représentatifs de la population musulmane", précise-t-il.

Stib : Redouane Ahrouch, également conducteur de bus, sera convoqué

 La Stib se distancie également des propos tenus par Redouane Ahrouch, qui est conducteur de bus au sein de l’entreprise. “Les déclarations parues dans la presse lui appartiennent dans le cadre de sa fonction de fondateur du parti Islam et ne représentent absolument pas le point de vue de l’entreprise, a déclaré Cindy Arents, porte-parole de la Stib. Nous, on prône l’accessibilité des transports publics pour chacun, ainsi que la diversité que ce soit tant au niveau de l’accessibilité qu’au niveau du personnel. À présent, nous allons étudier ce que l’on peut faire et un entretien va être organisé entre Redouane Ahrouch et son supérieur.”

Pour rappel, le parti Islam se présentera dans 14 des 19 communes bruxelloises lors des élections communales d’octobre 2018. Son programme électoral est basé sur les principes du Coran et de la charia et vise à l’établissement d’une “démocratie islamiste”. Redouane Ahrouch, par ailleurs conseiller communal à Anderlecht, prône l’établissement d’un État islamique en Belgique ainsi que l’instauration de la charia. “Nous rassemblons et nous cherchons tout ce qui est bien dans les autres partis. Notre programme est une synthèse de tous les partis, de l’extrême gauche à l’extrême droite”, a-t-il dit. “D’ici douze ans, en 2030, Bruxelles sera principalement composée de musulmans. Et que souhaitez-vous : un médiateur ou un extrémiste ? Tout comme les francophones ont le FDF (devenu DéFI, NdlR), il y a maintenant le parti Islam pour les musulmans.”

Arnaud Farr

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous communiquez facilement avec les autres. Si vous y mettez les formes, vous pouvez sans aucun doute faire passer votre message.

Taureau

Si vous attendez une réponse suite à une demande, vous allez bientôt pousser un ouf de soulagement.

Gémeaux

C’est votre vie sentimentale qui vous occupe. Une rencontre pour les célibataires, le retour d’une belle harmonie conjugale pour les couples.

Cancer

Vous risquez de vous accrocher avec un parent ou un enfant. Il faut dire que vous manquez particulièrement de tact en ce moment.

Lion

Vous êtes en pleine réorganisation. Vous changez tout ce vous estimez ne plus correspondre à votre mode de vie.

Vierge

C’est le moment de parler d’argent, de trouver un arrangement. Attention cependant aux contretemps.

Balance

Vous avez besoin de dépoussiérer votre quotidien, de donner un coup de fraîcheur dans votre vie.

Scorpion

Après avoir tourné un problème ou une situation dans tous les sens, vous prenez enfin une décision.

Sagittaire

Vous êtes probablement contraint de changer de stratégie si vous voulez atteindre votre cible.

Capricorne

Évitez de prendre une décision sur un coup de tête. Écoutez le bon sens qui vous caractérise habituellement.

Verseau

Il est sans doute judicieux de demander conseil, de vous entourer de personnes compétentes.

Poissons

Une discussion d’argent risque de tourner court et vous n’aurez pas gain de cause.

Facebook