Les musulmans consternés: "Les membres du parti Islam sont des imposteurs !"

Arnaud Farr Publié le - Mis à jour le

Bruxelles L’immense majorité de la population musulmane est profondément choquée par les propos tenus par le fondateur du parti Islam dans La DH de vendredi dernier.

Les réactions pleuvent suite à l’article paru vendredi dernier dans la DH dans lequel le fondateur du parti Islam Redouane Ahrouch a évoqué ses ambitions en vue des élections communales. Il a notamment jugé "inconcevable qu’une femme soit positionnée en tête de liste lors des prochaines élections". Du côté d’une grande majorité de la population musulmane, c’est la consternation.

"Les membres du parti Islam sont à côté de la plaque ! Ces propos ne sont pas partagés par une immense majorité de musulmans et ne correspondent pas à la vision qu’à une grande partie de la population musulmane de la place de la femme au sein du système politique, explique Isabelle Praille, ancienne vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB). Quand Redouane Ahrouch dit vouloir séparer les hommes et les femmes dans les transports publics, je me demande s’il ne s’est pas trompé de pays. A-t-il dit ça juste dans le but de provoquer ? En tout cas, cela ne respecte pas le système de vie en Belgique. Le concept de base de la religion musulmane est de ne rien imposer aux autres, et que chacun doit être libre dans sa croyance et dans sa manière de vivre donc je pense qu’il ferait bien de revoir ses principes et convictions", explique Isabelle Praille, qui pointe du doigt l’absence d’action politique de la part des deux conseillers communaux - à Anderlecht et Molenbeek- au cours de cette législature.

Un avis partagé par une personne d’origine musulmane qui, sous couvert d’anonymat, tient à se distancier des propos tenus par Redouane Ahrouch. "Ces propos sont ultra-choquants ! C’est inadmissible, on a l’impression de revenir au 17e siècle ! Cela ne fait pas partie du corpus idéologique des musulmans de Bruxelles et de Belgique. Ces gens sont des escrocs au niveau intellectuel. Ce sont des imposteurs", explique-t-il.

"On a présenté le parti Islam comme une formation communautaire musulmane, mais il faut savoir que Abdelhay Bakkali, qui est le président du parti, ainsi que le comité de direction sont des chiites qui ne représentent qu’une infime partie de la population musulmane de Bruxelles. Monsieur Bakkali fait partie du centre islamique Rida à Anderlecht, où l’imam Abdallah Baddou a été assassiné en 2012. Les rituels en vigueur dans cette mosquée ne correspondent pas à ceux que nous pratiquons et les membres du parti Islam sont des Chiites rétrogrades et non-représentatifs de la population musulmane", précise-t-il.

Stib : Redouane Ahrouch, également conducteur de bus, sera convoqué

 La Stib se distancie également des propos tenus par Redouane Ahrouch, qui est conducteur de bus au sein de l’entreprise. “Les déclarations parues dans la presse lui appartiennent dans le cadre de sa fonction de fondateur du parti Islam et ne représentent absolument pas le point de vue de l’entreprise, a déclaré Cindy Arents, porte-parole de la Stib. Nous, on prône l’accessibilité des transports publics pour chacun, ainsi que la diversité que ce soit tant au niveau de l’accessibilité qu’au niveau du personnel. À présent, nous allons étudier ce que l’on peut faire et un entretien va être organisé entre Redouane Ahrouch et son supérieur.”

Pour rappel, le parti Islam se présentera dans 14 des 19 communes bruxelloises lors des élections communales d’octobre 2018. Son programme électoral est basé sur les principes du Coran et de la charia et vise à l’établissement d’une “démocratie islamiste”. Redouane Ahrouch, par ailleurs conseiller communal à Anderlecht, prône l’établissement d’un État islamique en Belgique ainsi que l’instauration de la charia. “Nous rassemblons et nous cherchons tout ce qui est bien dans les autres partis. Notre programme est une synthèse de tous les partis, de l’extrême gauche à l’extrême droite”, a-t-il dit. “D’ici douze ans, en 2030, Bruxelles sera principalement composée de musulmans. Et que souhaitez-vous : un médiateur ou un extrémiste ? Tout comme les francophones ont le FDF (devenu DéFI, NdlR), il y a maintenant le parti Islam pour les musulmans.”

Arnaud Farr

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Votre couple ou votre vie de famille passe au premier plan. Vous veillez à recréer une entente parfaite.

Taureau

Vous menez votre barque, tant sur le plan financier que professionnel. Vous avez le courage de vos opinions.

Gémeaux

Vos enfants n’en font qu’à leur tête. Vous allez devoir les cadrer au plus vite pour ne pas être débordé.

Cancer

Vous réagissez à la moindre remarque. Le dialogue avec vos interlocuteurs est rompu.

Lion

Même si vous vous engagez dans quelques dépenses, vous restez néanmoins lucide sur votre budget.

Vierge

Vous vous sentez seul face à une grande décision qu’il vous faut prendre dans une certaine urgence.

Balance

Vous tendez à remettre à demain certaines tâches dont vous ne pouvez pas faire l’impasse.

Scorpion

En couple, vous déplorez votre quotidien insipide, tandis qu’aucune rencontre ne marque les cœurs solitaires.

Sagittaire

Vous demandez à votre employeur ou un client un délai supplémentaire pour terminer ce que vous avez entrepris ou promis.

Capricorne

Ne cédez pas à la tentation d’une relation ou d’une aventure sans lendemain. L’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Verseau

Votre audace ou votre esprit d’entreprise est remarqué par votre employeur. Vous pouvez prétendre à une promotion.

Poissons

Vous êtes très complice avec votre partenaire. Vous vous laissez aller à quelques confidences.

Facebook