Bruxelles

Plus rien ne s’oppose à la nomination de Benoît Cerexhe comme bourgmestre. Hervé Gillard est toujours dans l’attente…

Les décisions du collège juridictionnel, qui devait se prononcer sur un éventuel dépassement des dépenses électorales, tant dans le chef de Hervé Gillard (MR) que de Benoît Cerexhe (CDH), sont tombées hier. Tous les recours ont été rejetés.

À Ganshoren, ils avaient été introduits par Carine Delwit (ProGanshoren, liste de Pierre Kompany) et Alain Beeckmans, tête de liste Écolo/Groen et visaient notamment l’organisation d’un événement au parc du château De Rivieren, via une ASBL à laquelle appartient Hervé Gillard.

À Woluwe-Saint-Pierre, le recours de Willem Draps et Jean-Claude Laes, dont la Liste du Bourgmestre a été rejetée dans l’opposition, visait pas moins de 20 candidats, dont Benoît Cerexhe. Il leur était reproché d’avoir bénéficié de publicité électorale dans le magazine Vivre à Woluwe .

Cependant, le collège juridictionnel a relevé que tous les candidats avaient eu la possibilité d’y recourir et que la publication existait bien avant le début de la campagne et n’avait donc pas été créée spécifiquement dans ce but. Les encarts visés ont de plus été déclarés par les candidats.

Les parties déboutées peuvent encore faire appel au Conseil d’État, mais la procédure n’est pas suspensive. Ce qui signifie concrètement que plus rien ne s’oppose à la nomination de Benoît Cerexhe comme bourgmestre.

En ce qui concerne Hervé Gillard, Charles Picqué (PS) doit encore se prononcer sur l’acte de nomination du bourgmestre et de son collège. “Je prendrai ma décision avant le gouvernement de jeudi”, a fait savoir le ministre président, d’autant plus prudent qu’il fait face à un vide juridique. Entre “morale et règle”, le Saint-Gillois doit trancher.



© La Dernière Heure 2013