Les victimes de la fusillade à Anderlecht sont des « black wolf »

D.Ha. Publié le - Mis à jour le

Bruxelles

Le tireur de la place Bara, qui a fusillé samedi deux jeunes, n’aurait toujours pas été interpellé

BRUXELLES Les deux victimes de la fusillade, qui s’est déroulée samedi place Bara, font partie d’une bande urbaine déjà bien connue et dénommée « black wolf » !

Il s’agit a priori d’un règlement de compte et ces jeunes n’ont été blessées que légèrement, indique ce dimanche le parquet de Bruxelles.
L’auteur des coups de feu n’aurait pas encore été interpellé.

Néanmoins, l’une des victimes a déjà pu être auditionnée et a désigné le patron de la vidéothèque sise rue de Fiennes comme étant l’auteur des coups de feu, indique-t-on au parquet de Bruxelles. Un commerce dans lequel s'est réfugié un bref instant le tireur et dont la vitrine avait été brisée après la fusillade par des amis des victimes..

Trois autres auteurs se seraient également trouvés à bord du véhicule qui a déposé le tireur et est revenu le reprendre après la fusillade.
L’homme a pour rappel tiré sur deux jeunes d’origines africaines et âgés de 28 et 22 ans. L’une de ses victimes a déjà pu sortir de l’hôpital et l’autre devrait sortir dans le courant de l’après-midi.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner