Bruxelles

Pour la première fois, une liste bilingue se présente dans cette petite commune à facilités.

Avec la scission de la liste Union des Francophones et le retrait des deux conseillers communaux d’opposition de la liste néerlandophone Prolink, les cartes sont totalement redistribuées dans la petite commune à facilités de Linkebeek. Mais une nouvelle liste bilingue vient de voir le jour et pourrait bien chambouler l’échiquier politique.

Il s’agit d’Activ’, une liste composée actuellement de 16 candidats (5 néerlandophones et 11 francophones). En tête de liste, l’on retrouve Mitra De Kempeneer, 48 ans, commerçant bien connu dans l’entité qui tient un traiteur à succès implanté dans la commune depuis le mois de mars dernier. "J’habite dans la commune depuis 10 ans et je me suis toujours intéressé à la vie politique de Linkebeek. Las des querelles communautaires, j’ai décidé de me présenter afin de proposer aux Linkebeekois une alternative aux partis qui constituent l’actuelle majorité", explique cet entrepreneur qui ne manque pas d’ambition.

"Je compte sur le soutien d’une partie importante de la population. Je discute énormément avec les habitants qui en ont marre de la situation politique chaotique de la commune que nous connaissons depuis 2006. Je n’ai certes pas d’expérience politique mais je me sens tout à fait capable d’endosser l’écharpe mayorale à l’issue du scrutin du 14 octobre", poursuit Mitra De Kempeneer.

Il explique avoir fait l’objet de convoitises de la part tant d’Yves Ghequière (actuel premier échevin) que de Damien Thiéry (MR, ancien bourgmestre non nommé), qui ont tous deux voulu le rallier à leurs listes respectives. Mais le principal intéressé a refusé. "Lorsque Carl Lewis se lançait dans une course, ce n’était pas pour finir deuxième ou troisième mais bien pour la remporter. C’est là la philosophie que j’entretiens et je pense que nous pouvons réaliser un bon score à l’issue du scrutin", explique Mitra De Kempeneer. "Gérer une commune, c’est comme gérer une entreprise, certes dans le domaine public, mais je connais bien la vie politique en Belgique et je suis prêt à relever le challenge, avec une liste cohérente composée de candidats compétents."

Un des principaux thèmes de campagne se porte sur la mobilité. "Linkebeek souffre d’une circulation trop dense, en partie concentrée sur des axes peu ou pas adaptés aux flux de transit. En résulte une pollution excessive, d’importantes nuisances sonores et un sentiment d’insécurité pour nous et nos enfants. Activ’souhaite renverser complètement la tendance en proposant un plan de mobilité qui replace les usagers faibles au cœur du village", conclut la tête de liste d’Activ’.