Bruxelles

La manifestation anti-Kabila a dégénéré à l’approche des résultats des élections

IXELLES Trois personnes ont fait l’objet jeudi soir d’une arrestation judiciaire pour jet de cocktail Molotov, lors des échauffourées opposant des manifestants partisans du candidat d’opposition à l’élection présidentielle congolaise, Etienne Tshisekedi, aux forces de l’ordre dans le quartier Matonge, à Ixelles, a-t-on appris auprès de la police de la zone de Bruxelles-Ixelles.

Vers 22 h 30, on dénombrait également une trentaine d’arrestations administratives. Sur le coup de 23 h, entre 50 et 60 manifestants se trouvaient toujours sur place, Porte de Namur, à proximité de la chaussée d’Ixelles où, vers 20 h, un taximan, effrayé par la charge de la police, avait renversé une adolescente de 13 ans. Blessée aux jambes et transportée à l’hôpital, la victime est hors de danger.

Le maintien d’ordre assuré par une demi-douzaine d’étudiants congolais n’aura donc pas été suffisant. Les policiers ont mené plusieurs charges en direction des manifestants, qui ont répliqué en leur lançant des pierres et des bouteilles en verre. Les policiers étaient accompagnés de chiens et équipés d’une auto-pompe.

Les choses avaient pourtant bien commencé. Un sit-in en début d’après-midi, autorisé et bien encadré par la police, place du Luxembourg s’était déroulé sans casse, même si la tension était néanmoins déjà palpable à la fin du rassemblement, lorsque la police a encerclé les manifestants qui étaient en train de quitter la place pour se rendre à une autre manifestation Porte de Namur car les organisateurs avaient convenu d’un rassemblement statique.

Les manifestants ont finalement été autorisés à se rendre par petits groupes vers le square du Bastion. Là-bas, ils ont rejoint environ 250 manifestants dansants, chantant et agitant des calicots. “On a le sentiment que quelque chose est en train de changer. Qu’il y a un mouvement mondial qui est en train de s’amorcer. Il y a eu le printemps arabe, l’hiver sera africain” , affirme Kathy, une étudiante de 26 ans.

D’autres manifestations ont été autorisées par la commune. Une marche de protestation aura lieu, aujourd’hui vers 17 h, au départ du square du Bastion. Idem samedi au alentour de 13 h.



© La Dernière Heure 2011