Bruxelles

BRUXELLES

Racheté par le cheik Mohammed Youssef El-Khereiji, l’hôtel le plus classe du pays rouvrira ses portes en 2013

RESTAURATION Voici à quoi ressemblera, d’ici 2013, la façade de l’hôtel le plus huppé de la capitale. Racheté début 2008 par le cheik saoudien Mohammed Youssef El-Khereiji via son groupe hôtelier Global Hotels & Resorts, l’hôtel Astoria bénéficie actuellement d’une cure de jouvence de très grande ampleur (trente millions d’euros avaient été annoncés à l’époque) menée par l’architecte Francis Metzger (bureau MA2).

L’agrandissement de l’hôtel offrira 140 chambres, une suite royale entièrement restaurée et trois nouveaux appartements. Boutiques de luxe, centre de bien-être, restaurant gastronomique au double de la capacité actuelle, salles de réunions, etc. équiperont cet hôtel dessiné par Henri van Dievoet (1869-1931), petit neveu de Joseph Poelaert et dont le nom évoque un aigle royal.

La nouvelle construction – voisine – présentera quant à elle une façade ultra contemporaine – du brin de laurier en guise de feuillage partiellement mobile permettra à la lumière de se mouvoir de façon inattendue à l’intérieur de l’extension – “prolongeant harmonieusement le rythme de la façade historique” , détaille un communiqué.

Autre pièce maîtresse des lieux : la verrière magistrale, deux étages de haut sur 15 mètres de long. Disparue après guerre, elle sera reconstituée d’après les photos d’époque et retrouvera la parure de ses vitraux originaux, colorés et peints.

Du temps de sa splendeur, ce luxueux cinq étoiles planté rue Royale a hébergé les plus grandes têtes couronnées de la planète. Sa vocation première était d’accueillir les grands de ce monde lors de l’Exposition universelle de 1910. Le jeune prince Hirohito a ainsi squatté la suite royale cette année-là. L’empereur du Japon y est revenu 48 ans plus tard, à l’occasion de l’Expo universelle de 1958.

Sa réouverture est prévue en 2013. On subodore une visite du cheikh pour le mois de septembre prochain…



© La Dernière Heure 2010