Bruxelles

Les deux bourgmestres s'écharpent suite au meurtre de la prostituée rue de Linné.

Le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir (PS) s’est étonné de la réaction de son homologue schaerbeekois Bernard Clerfayt (Défi), suite au drame qui s’est produit rue Linné début de semaine. Pour mémoire, une prostituée a été massacrée à coups de couteau. En solidarité et dans le but de dénoncer l'absence de soutien des autorités communales, les travailleuses du sexe ont fait gève hier.

Dans un communiqué publié ce matin, "le socialiste estime que "lier cette mort atroce à une décision de la commune de Saint-Josse qui ne sortira ses effets qu’au 1er janvier 2019 est un non-sens et une hérésie totale", lance Emir Kir avant de rappeler sa décision de fermer les carrées à l’exception d’un tronçon de la rue Linné. "Cette concentration permettra un meilleur contrôle de la police et de la commune ainsi qu’un meilleur encadrement et suivi des services sociaux", poursuit Emir Kir malgré la salve de critiqués apparues suite à sa décision.

© GUILLAUME JC

Par ailleurs, les rues du quartier Nord et plus particulièrement dans les rues où se déroule la prostitution font l'objet d'une présence policière continue et massive. "Seule une présence de policiers à pied pourra diminuer l’insécurité dans le quartier", commente le bourgmestre qui a également "relayé les demandes des habitants qui exigent une intervention rapide des forces de l’ordre lorsqu’il est fait appel à eux".