Bruxelles Michou fête ses 72 ans ce vendredi. La plus connue des fans du RSCA analyse pour nous le parcours des Diables.

Quel est le point commun entre la star des fans du RSCA Michou et le coach des Diables Rouges Roberto Martinez ? Ils ont tous les deux fêté leur anniversaire hier. Martinez a eu 45 ans. Michou, 72 ans ! Ah oui… Autre point commun : la détestation de l’équipe de France pour ces dix prochaines années. Mais ça, ça vaut pour tous les Belges… Heureuse patronne du café de supporters La Coupe, au pied du stade d’Anderlecht, Michou a regardé l’épopée des Diables de Tenerife où elle passe une bonne partie de l’année. "Toute l’année quasiment en fait sauf quand Anderlecht joue." Elle ne sera donc pas sur la Grand-Place ce dimanche pour fêter la 3e ou 4e place des Diables Rouges. Elle suivra par contre l’événement avec assiduité de son canapé. "Si la Belgique avait gagné la finale, je serais revenue. Mais là non", commente-t-elle, la voix tremblotante dès que l’on reparle de ce maudit match contre les Français.

Michou et le football, c’est comme une deuxième peau. Cette Anderlechtoise pure jus a suivi toutes les campagnes des Diables depuis Mexico. "Je suis une fan de chez fan de football. J’ai suivi les Diables dans tous leurs matches à Mexico. Du match d’ouverture à la finale. C’était un périple incroyable. Pour la finale, je suis partie en bus sans avoir de ticket. Au marché noir, ils les vendaient 2.000 dollars ! J’avais 100-150 dollars sur moi. À la fin, les joueurs étaient déjà sur le terrain, il n’y avait plus personne. J’ai supplié le vendeur en espagnol. Il me les a jetés à la figure mais j’étais la plus heureuse des supportrices. J’ai couru comme une folle dans le stade et j’ai vu la finale…"

La jeune septuagénaire est aussi restée cinq semaines aux États-Unis, elle est allée au Japon en 2002 ainsi qu’au Brésil, dans le fameux camping de l’Union belge. "Un cauchemar et un scandale", rappelle-t-elle avant d’esquiver ce très mauvais souvenir. Michou suit aussi tous les matches du RSCA, à domicile comme en extérieur. "Cela fait dix ans que je vais voir la finale de la Champion’s League. Avec bonheur puisque je suis aussi fan du Real Madrid et de Cristiano Ronaldo…"

© FACEBOOK

Mais aujourd’hui, c’est l’épopée russe qui nous intéresse. Fan inconditionnelle mais aussi fine analyste, Michou nous dit tout sur le parcours des Diables en Russie. Interview.

Comment analysez-vous le parcours des Diables Rouges ?

"Je suis super-déçue par ce dernier match. Quand on a passé le Brésil, j’y croyais. Mais aujourd’hui, je ressens de la déception et de la frustration, surtout par rapport à la manière dont cela s’est passé. C’était plus une partie d’échecs qu’une partie de foot. Je sais que tout le monde critique facilement le coach mais au fil du match, je me disais qu’il fallait absolument faire quelque chose. Il fallait plus oser. Mais je sais que c’est facile de critiquer après coup. Ce n’est pas un miracle d’arriver à ce niveau. On a une superbe équipe, elle a très bien joué. Jusqu’au dernier match, leur parcours est mérité."

La défaite contre la France n’est pas méritée ?

"Non car, à ce niveau-là, les gens s’attendaient quand même à voir un terrible match. Et là, on n’a pas vu du beau football. Cela a réussi au Français. Mais si Hugo Lloris ne sort pas ce terrible shoot avant qu’ils ne marquent, ce n’est plus le même match car ils doivent se découvrir."

Les Français n’étaient donc pas plus forts ?

"Non. Selon moi, les Français n’étaient certainement pas plus forts que nous. Le mental, on l’avait. La seule chose, peut-être, est qu’on a été trop gentil. Comme d’habitude. Le mental on l’avait mais on est trop gentil comme d’habitude. J’ai été fort interpellée par le fait que tous ces joueurs se connaissent car nombreux jouent ensemble en Angleterre. En fait, ils sont tous copains. Je trouve qu’il y avait comme d’habitude un peu trop de respect de la part des Diables."

L’arbitre a été bon selon vous ?

"Je ne suis pas du tout mauvaise perdante mais, selon moi, la faute de Giroud sur Hazard méritait directement une carte jaune. Après, je trouve que l’arbitre a laissé l’avantage aux Diables après une faute des Français deux trois fois sauf que l’avantage ne durait pas. Et l’arbitre ne revenait pas à la faute. Ce n’est pas normal."

Avez-vous cru aux chances des Diables jusqu’à la dernière seconde ?

"Oui ! J’ai cru aux prolongations. J’ai cru qu’on allait égaliser, qu’on allait avoir un peu de réussite !"

Immédiatement après le coup de sifflet final, qu’avez-vous fait ?

"On était tous dépités. C’était Waterloo, morne plaine… Je préfère me rappeler le début du match. Nous étions une trentaine de Belges chez un ami, ici à Tenerife. On avait la télévision dehors. On a tous chanté la Brabançonne en cœur, debout, la main sur notre maillot des Diables. Moi, ma maman de 91 ans, mon neveu de 16 ans… C’était très émouvant."

© FACEBOOK

Un pronostic pour demain ?

"C’est tout à fait faisable. Les Anglais ne sont pas mauvais mais ce n’est pas la Belgique. On est nettement meilleurs que les Anglais. Je dis 3-1 pour les Diables."

Et dimanche, vous supporterez qui ?

"La Croatie bien évidemment. Ils le méritent. C’est une belle équipe, ils font du beau jeu. Et ils ont un très beau parcours…"


Joyeux anniversaire Michou. Allez les Diables, le RSCA, le Real et Cristiano !