Bruxelles

Elle fait partie des 27 candidats sélectionnés pour la finale, la seule Belge.

En mars dernier, nous vous annoncions que la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans (MR) participait au World Mayor Prize 2018. Cette semaine, elle nous fait savoir qu'elle a été sélectionner pour être finaliste. Des 62 candidates de départ au titre de "meilleure maire femme au monde", seules 27 personnes ont été sélectionnées cette semaine.

Après avoir été salie dans les médias, c'est une annonce positive pour l'image de la commune. En effet, parmi les qualités recherchées pour le prix figurent l'intégrité, l'équité, la recherche d'être une bourgmestre pour tous les citoyens, peu importe leurs croyances religieuses, politiques ou leur culture, entre autres.

En haut du podium, elle se frotte à des noms connus de femmes venues des quatre coins du monde comme Martine Aubry à Lille ou Anne Hidalgo pour Paris. Françoise Schepmans est la seule bourgmestre belge à figurer dans la liste des finalistes.

Des commentaires positifs

Sur le site du World Mayor Prize les commentaires au sujet de la bourgmestre sont plutôt élogieux et tout le monde souligne le travail qui a dû être fait depuis les attentats pour redorer l'image de la commune.

On dit d'elle qu'elle "a tout mis en oeuvre pour redresser l'image de sa commune ... et elle y parvient malgré les énormes difficultés rencontrées", ou encore "Quand je retourne à Molenbeek maintenant, je constate les améliorations qu'elle a apportées à la ville. Molenbeek est plus sûr et plus propre."

Le résultat du prix devrait être annoncé au début du mois de janvier prochain.