Bruxelles

Une situation qui commence à énerver certains habitants.

L’état de la passerelle qui relie la station de métro Beekkant et la rue Alphonse Vandenpeereboom, à Molenbeek, inquiète toujours les habitants du quartier. La structure qui surplombe les voies de train près de la gare de l’Ouest n’a pas encore été rénovée.

L’entrée du passage à la sortie du métro a vu son toit en partie s’envoler. La bâche, accrochée avec du collant et des attaches en plastique, de même que la gouttière de fortune n’ont, semble-t-il, pas résisté à la météo des derniers jours. Le passage au niveau de la rue Vandenpeereboom était, quant à lui, inondé en bas de l’escalator hier après-midi. Plusieurs personnes ont notamment dû tremper leurs pieds pour pouvoir quitter la passerelle.

Une situation qui commence à énerver certains habitants. Plusieurs d’entre eux s’étaient déjà plaints durant la période estivale du peu d’entretien de la structure. Aujourd’hui, le contexte n’a pas changé. "Une dame est encore venue nous voir concernant la passerelle de Beekkant avec des photos à l’appui. Il faut faire quelque chose. On reçoit régulièrement des avis d’habitants qui sont scandalisés par l’entretien qui est fait pour cette passerelle", explique Mustafa Er, porte-parole de la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans (MR).

La commune espère que Bruxelles Mobilité va s’attaquer rapidement au problème. Le pouvoir communal indique d’ailleurs qu’il relance très souvent l’administration régionale sur ce sujet. "On ne peut pas laisser cela comme ça. Je pense que ça peut être dangereux et en particulier pour les personnes âgées. Même s’il y a un projet complet de rénovation, il faut toutefois vite faire quelque chose", détaille Mustafa Er.

Le cabinet du ministre de la Mobilité, Pascal Smet (SPA), avait demandé à Bruxelles Mobilité de fournir un plan de rénovation depuis le mois d’août. "Ce scénario de travail va nous arriver dans les prochains jours", raconte Marc Debont, porte-parole du ministre.

Les travaux de remise en état de la passerelle ne vont, en tout cas, pas commencer avant 2018.

Richard De Wulf