Bruxelles

Une pétition a été lancée par les locataires qui menacent d'aller devant le juge de paix.

Dans les logements sociaux du bloc 10 de la rue Mahatma Gandhi, près de l'arrêt de métro Osseghem, à Molenbeek, les ascenseurs tombent constamment en panne. L'un des deux est d'ailleurs à l'arrêt depuis 8 jours, tandis que l'autre tombe en panne plusieurs fois par jour. Les habitants en ont marre et ils ont décidé de le faire savoir en envoyant au Logement Molenbeekois un recommandé et une pétition (signée par 44 des 58 locataires), menaçant notamment d'aller devant le juge de paix si les problèmes ne sont pas réglés d'ici la fin du mois.

Ils ne comptent plus le nombre de pannes qui se sont produites depuis le début de cette année. Les locataires sont notamment restés six jours sans ascenseur en pleine canicule cet été et depuis le dimanche 26 août, l'ascenseur de droite est de nouveau en panne. Résultat, les locataires doivent emprunter l'escalier sale et mal éclairé, parfois pour aller jusqu'au 14e étage. "J'ai toujours ma lampe de poche sur moi pour pouvoir monter les escaliers sinon c'est vraiment dangereux", déplore une locataire, une lampe sortie de sa poche à l'appui.

Dans le bâtiment, des personnes âgées, en chaise roulante ou à mobilité réduite doivent donc régulièrement emprunter les escaliers. "Et quand les ascenseurs fonctionnent, ils restent bloqués à certains étages. Et ils s'arrêtent toujours quelques centimètres avant l'étage ce qui est dangereux car on peut trébucher dessus", déplore une autre locataire. "C'est tout simplement scandaleux", dénonce un autre. Tous étaient présents ce mercredi pour mettre en lumière la situation.

Dans leur courrier adressé au Logement molenbeekois, ils dressent une liste d'autres problèmes rencontrés par les locataires. Notamment des infiltrations d'eau par les fenêtres, des salles de bain moisies à cause d'une fuite d'eau dans les étages supérieurs ou encore la colonne de refroidissement qui ne fonctionne pas correctement. Ils estiment donc qu'ils payent des charges pour rien, puisqu'ils ne reçoivent rien en échange. Ils demandent donc non seulement la réparation des ascenseurs mais aussi le gel des paiements des loyers et des charges locatives en attendant que les problèmes soient réglés.

Ils déplorent aussi que depuis trois ans ils n'aient reçu aucun décompte des charges locatives et ils ont peur de devoir payer plusieurs centaines (voire milliers) d'euros en une seule fois. Le Logement molenbeekois explique qu'il y a eu des problèmes dans le changement du système informatique qui gère cela et qu'ils ont dû vérifier des erreurs de calcul depuis 2015. Tous les locataires devraient recevoir leur décompte de l'année 2015 dans la semaine et ceux des années suivantes d'ici le mois prochain.

En ce qui concerne les ascenseurs, la société est en attente de pièces spécifiques mais promet que les travaux devraient commencer aux alentours du 20 septembre. Quant à réduire les charges, Michel Eylenbosch, président du conseil d'administration, trouve "qu'à partir du moment où nous sommes responsables des problèmes qui empêchent les locataires d'utiliser les ascenseurs, des charges pourraient tomber. Cela sera évalué une fois que le système sera remis en route et qu'on saura déterminer combien de temps les ascenseurs ont été en panne."

En attendant, le Logement molenbeekois explique qu'il prévoit des services pour venir en aide aux personnes qui en ont le plus besoin, notamment pour faire leurs courses ou les aider à monter des objets.