Bruxelles Elle devrait être proposée au prochain conseil communal.

Vendredi dernier, Mohamed El Bachiri, le mari de Loubna Lafquiri, une victime des attentats du 22 mars 2016, a annoncé qu’il se présenterait sur la liste de la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans (MR), à la quatrième place, en tant qu’indépendant.

Le père de trois enfants annonçait qu’il avait pris cette décision dans “l’espoir de pouvoir être utile à Molenbeek”. La bourgmestre en a profité pour lui adresser ce message d’encouragement : “Je suis heureuse de ta participation comme indépendant sur la liste de la bourgmestre. Avec ton vécu, tes idées et ta vision du monde, relayés dans ton livre, je suis persuadée que ton engagement sera bénéfique pour les Molenbeekois et particulièrement les jeunes.”

Si son annonce sur son profil Facebook a été saluée par ses proches et des membres de la liste de la bourgmestre, plusieurs membres ou sympathisants d’autres partis en ont profité pour lyncher sa décision sur son profil Facebook. Certains voyant cette démarche comme une manière, pour la liste de la bourgmestre, de jouer sur l’émotionnel et les sentiments des gens. Des propos incendiaires ont été tenus par certains et ensuite effacés de la publication.

La bourgmestre a immédiatement condamné de tels agissements et l’acharnement que certains ont eu à l’encontre de Mohamed El Bachiri. Elle a donc pris la décision de proposer au prochain conseil communal une charte reprenant plusieurs valeurs à respecter pour passer une campagne pour les élections communales dans les meilleures conditions possibles.

“Par exemple, on préciserait qu’il est interdit de proférer des attaques ad hominem ou qu’on ne peut pas faire du surcollage des affiches électorales”, précise le cabinet de la bourgmestre. Il s’agirait donc de règles élémentaires de respect que toutes les listes seront invitées à signer et s’engageraient donc à respecter.