Bruxelles

Il s'agit de la quatrième antenne de quartier qui va voir le jour dans la capitale.

Depuis cinq ans, l’ASBL bilingue ToekomstAtelierdelAvenir (TADA), organise des ateliers pratiques à destination de jeunes issus de quartiers défavorisés. L’objectif est simple : leur faire découvrir, chaque samedi, un nouveau secteur d’activités grâce à la participation enthousiaste - et bénévole - de professionnels qui viennent faire découvrir leur profession aux enfants, âgés pour la plupart de 10 à 13 ans. Ces jeunes sont encadrés par les membres de TADA durant trois années scolaires.

La toute première antenne a été ouverte à Saint-Josse et au fil du temps, l’ASBL a reçu le soutien de plusieurs partenaires privés, ce qui lui a permis d’accroître son activité et d’ouvrir deux antennes supplémentaires : l’une à Anderlecht dans le quartier de Cureghem, l’autre à Molenbeek.

Et à partir de la rentrée de septembre, une quatrième antenne va voir le jour, toujours à Molenbeek, le long du Canal. Cette nouvelle antenne est basée dans les bâtiments de l’école n°6, rue de Bonne. Lors de l’année scolaire 2018-2019, deux classes d’une trentaine d’élèves vont participer chaque samedi à des ateliers pratiques animés bénévolement par des professionnels passionnés, comme des avocats, des médecins, des bouchers ou des infirmiers. D’ici trois ans, cette antenne va inspirer entre 150 et 180 jeunes.

La nouvelle antenne
© DR

La nouvelle antenne
© DR

Preuve de la bonne santé de cette ASBL et de son caractère social indéniable, les membres de l’ASBL sont actuellement en pourparlers pour ouvrir une cinquième antenne, toujours en Région bruxelloise, l’année prochaine. "Nous allons donc continuer à former toujours plus de jeunes socialement vulnérables et nous visons le cap de 1.500 jeunes bénéficiaires de TADA à l’horizon 2020", explique Sofie Foets, fondatrice de l’ASBL.

De son côté, la bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans (MR) se réjouit de cette nouvelle implantation. "La présence d’une ASBL comme TADA dans la commune est une très bonne chose. Cette ASBL a déjà démontré ses aspects positifs et nous soutenons ce projet d’émancipation à l’égard des jeunes", explique-t-elle.

Pour la petite histoire, TADA est l’équivalent en Belgique d’une organisation néerlandaise créée en 1998 et qui touche aujourd’hui des milliers d’enfants issus de quartiers difficiles.

--> TADA est constamment à la recherche de nouveaux partenaires financiers et d’un grand nombre de bénévoles. Plus d’infos : tada.brussels