Bruxelles Plusieurs centaines de milliers de Bruxellois ont regardé les matches des Diables au pied d’un écran géant.

La petite dizaine d’écrans géants installés sur le territoire régional durant la Coupe du Monde a rencontré un succès fou auprès des Bruxellois. Les meilleures ambiances ? Sans conteste du côté de la place du Miroir à Jette, sur la place Dumon à Woluwe-Saint-Pierre mais aussi place Pinoy à Auderghem. Au total, plusieurs centaines de milliers de supporteurs - souvent les mêmes - ont assisté aux sept matches et six victoires des Diables Rouges au pied d’un écran géant. Après un départ timide, l’écran géant installé sur la pelouse du stade communal d’Ixelles a rassemblé environ 2.500 personnes pour le premier match. Ensuite ? C’est allé crescendo. Environ 3.500 personnes pour le deuxième match, 4.000 pour le 3 e match. "Pour le 1/8e de finale contre le Japon, nous étions 4.500. C’était déjà de la folie dans le stade" , commente l’échevin ixellois des Sports Béa Diallo (PS). "On a ensuite accueilli près de 5.000 supporteurs pour le quart de finale et, contre la France, il y avait près de 6.000 personnes." Soit, au total plus de 20.000 fans.

Même constat au nord de la capitale, place du Miroir à Jette plus précisément. C’est là, peut-être, que l’ambiance était la plus chaude. Chaque match des Diables a accueilli plus ou moins 7.000 fans. Le summum a été atteint pour la demi-finale contre la France avec plus de 9.000 fans en folie ! Soit près de 50.000 personnes. Le tout sans incident non plus, excepté quelques échauffourées samedi et mardi dernier. Au total, une dizaine de personnes ont été interpellées. "Il s’agit de deux arrestations administratives pour troubles à l’ordre public et de l’arrestation d’une personne qui avait été identifiée lors des troubles survenus mardi dernier", détaillait Caroline Vervaet, porte-parole de la zone de police. Mardi dernier, deux policiers avaient toute de même été blessés et plusieurs véhicules endommagés.

Watermael-Boitsfort a vibré ce lundi: les matches des Diables ont attiré près de 30.000 personnes sur l’ensemble de la campagne, sans aucun incident particulier. Idem à Auderghem, sur la place Pinoy où l’ambiance était particulièrement festive grâce à une présence massive de jeunes. À Saint-Josse aussi, les matches ont attiré la foule. "On tournait autour de 2.000 personnes à chaque match", commente le bourgmestre Emir Kir (PS). "Pour le match contre la France, on approchait les 3.000. Ceci sans aucun incident à déplorer."

Il n’y a qu’à Woluwe-Saint-Pierre que les chiffres n’ont pas été communiqués mais au regard de la configuration de la place et l’ambiance de folie qui y régnait, on peut tabler sur les mêmes chiffres que sur la place du Miroir.

Le stade du Crossing à Schaerbeek a peiné au démarrage mais les 1.000 spectateurs attendus ont finalement répondu pour les matches du deuxième tour.