Bruxelles

Les endroits où l’on peut laisser son chien courir en toute liberté ne sont pas légion en Région bruxelloise. Dans presque tous les parcs régionaux gérés par Bruxelles-Environnement, les chiens doivent obligatoirement être tenus en laisse hormis dans les quelques zones spécialement réservées à nos compagnons à quatre pattes.

Pour l’heure, deux parcs régionaux échappent encore à cette réglementation : le parc Duden, à Forest, et le parc Roi Baudouin, à Jette. "Ce sont des dérogations historiques, explique la ministre bruxelloise de l’Environnement, Evelyne Huytebroeck (Ecolo). Avant 2005, le parc Duden était géré par la Donation royale qui autorisait les chiens en liberté. Nous avions donc laissé ces dérogations."

Mais pour une raison d’harmonisation des règles dans les parcs régionaux, la ministre Huytebroeck a décidé de faire sauter ces dérogations. "Nous avons reçu des plaintes de sportifs et de familles ayant des jeunes enfants concernant les chiens. Nous allons donc créer des zones de liberté au sein des deux parcs pour tenter d’équilibrer les choses."

Concernant les espaces verts appartenant aux communes, on retrouve quasiment toujours la même réglementation, à savoir que les chiens sont admis dans les parcs à condition d’être tenus en laisse tandis que leur présence est strictement interdite dans les aires de jeux destinées aux enfants.

Les endroits où les chiens peuvent se défouler se font donc extrêmement rares. Sur l’ensemble du territoire de Bruxelles-Ville, on dénombre seulement deux promenades canines (espaces clôturés dans lesquels les chiens peuvent courir en liberté) : à la Cité modèle et le parc du Verregat, à Laeken.

Le problème est identique à Schaerbeek où les chiens doivent être tenus en laisse dans tous les parcs. Les toutous peuvent uniquement se balader en liberté au Square Duployer et sur la place de la Patrie. "Une zone de liberté plus grande verra le jour dans le parc de la Jeunesse", indique cependant l’échevin des Espaces Verts, Mohamed El Arnouki (CDH).

Ce manque de zones de liberté pousserait certains propriétaires de chiens à la désobéissance. D’autres se disent obligés de prendre leur voiture pour se rendre jusque dans la forêt de Soignes où les chiens peuvent gambader librement excepté dans les réserves forestières et les zones Natura 2000.

La solution? Un système d’horaire est actuellement testé dans le parc de Laeken. Tôt le matin et en soirée, les toutous peuvent y être lâchés.

Une façon de satisfaire Médor sans importuner ceux qui n’apprécient que moyennement les chiens !