Bruxelles Ixelles fait la bonne affaire après son court succès samedi soir sur Jette (1-0) .


RSC Ixelles A - RSD Jette 1-0

Ixelles poursuit sa belle série et se rapproche du podium, tout en revenant à un point d’une formation jettoise en perte de vitesse.


RAS Jodoignoise - RCS Braine 0-4

Privé de nombreux joueurs, Johan Grommen, le coach de Jodoigne, a dû rechausser les crampons pour la réception du leader. Lui, l’ancien attaquant, s’est retrouvé à un poste de défenseur central, obligé de jouer les pompiers de service face à l’armada offensive brainoise. Après cinq ans d’absence sur les terrains, celui qui se dit toujours autant attiré par ces derniers a livré une prestation honorable, marquée par un penalty provoqué sur Depotbecker et une sortie sur blessure peu après l’heure de jeu.

“Je n’avais plus joué depuis cinq ans, j’ai essayé de faire mon possible”, précise Johan Grommen, satisfait de la combativité de ses joueurs. “Ce n’est pas l’idéal de jouer le leader quand vous êtes décimés, mais je peux féliciter mes joueurs qui se sont bien battus.”

Une rencontre dominée par Braine, même si Jodoigne s’est forgé la première occasion, avec un but rapide de Patureau, rapidement suivi par le 0-2 signé Vanonckelen sur penalty. “Pourtant, mes joueurs n’ont pas eu les félicitations du jury à la mi-temps. Je peux comprendre que ce soit humain de relâcher après deux matchs compliqués en semaine, mais on est trop rapidement tombé dans la facilité. Heureusement, on a affiché un autre visage en seconde mi-temps”, confie Olivier Suray.

Un second acte marqué par deux nouveaux buts brainois pour un succès qui permet aux Jaune et Bleu de prendre le large au classement après la nouvelle défaite de Lasne-Ohain. “J’ai l’impression que nos adversaires directs nous font des cadeaux chaque semaine. Mais je ne fais pas attention à ces jokers.”


ASE Chastre - Sporting Bruxelles 1-3


Victoire facile pour une équipe du Sporting Bruxelles emmenée par un Lutula qui ne perd pas son légendaire sens du but, malgré les années qui passent.



ROFC Stockel -
Villers-la-Ville A : 0-2

Une semaine après son important succès dans le match de la peur face à Chastre, Villers s’est offert un nouveau bol d’air en bas de tableau en s’imposant à Stockel, l’une des équipes en forme du moment.


FC Kosova-Schaerbeek A - Union Lasne-Ohain A : 1-0


Trois jours après leur affrontement en Coupe du Brabant, Kosova et Lasne Ohain se retrouvaient déjà en championnat. Si leur duel en Coupe fut marqué par de nombreuses occasions de part et d’autre, celui de ce dimanche fut moins spectaculaire mais l’issue fut la même, avec une victoire des Schaerbeekois.

“Une minute après leur frappe sur la transversale, nous avons inscrit le seul but de la rencontre. Ce but tombe au bon moment, en toute fin de match, et nous permet de signer une belle victoire, comme jeudi en Coupe. Malgré la fatigue, mes joueurs ont trouvé les ressources pour s’imposer”, se félicite Nacer Ouertani.

Un discours à l’opposé de celui tenu par Christophe Collaerts, pas tendre envers ses joueurs. “Je vais peser mes mots mais je ne peux pas cacher ma déception après un tel match. Encore une fois, nous avons raté des occasions de manière incompréhensible. Je suis déçu du résultat, déçu de certains joueurs qui sont en train de montrer leurs limites. Certains ne se donnent plus à 100 %.”


BX Brussels - Ren. Schaerbeek 4-0

Dans cette sortie à hauts risques, Fabian Lambot comptait sur la solidarité défensive des siens pour contrer les individualités du BX. En vain… Il n’aura fallu que cinq minutes pour que le club de Kompany se mette sur les bons rails et enfonce petit à petit une Renaissance bien fébrile.

Et cela aurait pu être bien pire à la mi-temps si Barrias n’avait pas galvaudé ses nombreuses opportunités. “C’est une défaite délicate, mais il n’y a rien à dire, c’était un jour sans

. J’ai protégé mes joueurs pendant trois mois, mais je ne peux plus le faire. Mes gars ont été mauvais sur tous les plans. Faudra recorriger cela dans les semaines à venir pour ne pas sombrer. Il reste onze matches, onze finales à disputer pour se maintenir”, expliquait le coach schaerbeekois après la déconvenue.

Supérieurs dans tous les compartiments du jeu, les joueurs de Floribert Ngalula se sont fait plaisir en plantant quatre roses en moins d’une heure de jeu. Cela fait donc un bilan de 7/12 pour le nouvel entraîneur local (en comptant le match de Coupe la semaine dernière). Des prestations encourageantes qui ont reboosté le moral des troupes. “J’ai dit avant la rencontre que si nous ne prenions pas les trois points, c’était fini. Il faut parfois bousculer les joueurs pour les lancer sur le terrain. Je suis heureux car nous préservons toujours le zéro derrière. Si l’on continue de la sorte, la fin sera positive”, dévoilait Ngalula.


>> Retrouvez le classement et les résultats de la P1 Brabant <<